Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

Grippe aviaire : l’Europe connaît l’épidémie « la plus dévastatrice » de son histoire


Publié le 20 déc. 2022 à 19:53

C’est du jamais vu. L’Europe connaît depuis plus d’un an l’épidémie de grippe aviaire « la plus dévastatrice » jamais observée sur son sol, ont indiqué mardi les autorités sanitaires, avec environ 50 millions de volailles abattues dans des élevages infectés par le virus.

Plus précisément, entre octobre 2021 et septembre 2022, « l’Europe a été touchée par l’épidémie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) la plus dévastatrice », avec 37 pays européens touchés, et plus de 2 500 foyers détectés dans les élevages. continent, selon un rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies et du Laboratoire de référence de l’Union européenne.

Les pertes de poulets, canards ou dindes dans les élevages sont, en réalité, plus considérables, car ce bilan de 50 millions d’oiseaux euthanasiés n’inclut pas les abattages préventifs qui pourraient être effectués autour des foyers, a précisé l’agence sanitaire.

France, Royaume-Uni et Hongrie en tête

L’épidémie n’a pas faibli depuis septembre, et les contaminations doublent alors même que l’hiver approche. L’EFSA souligne que, « pour la première fois », il n’y a pas eu de séparation marquée entre deux vagues épidémiques, le virus n’ayant pas disparu au profit de l’été.

Et cet automne, l’épidémie a déjà été plus virulente que l’an dernier à la même époque, avec un nombre d’élevages infectés de 35 % supérieur. Entre le 10 septembre et le 2 décembre 2022, près de 400 foyers ont été recensés dans des élevages de 18 pays européens, France, Royaume-Uni et Hongrie en tête. Le virus a également été détecté plus de 600 fois chez des oiseaux sauvages et notamment des oiseaux aquatiques (canards, cygnes), ce qui pourrait, selon ce rapport, avoir contribué à propager le virus à l’intérieur des élevages.

Suite à une demande de la Commission européenne, l’EFSA « évalue actuellement la disponibilité des vaccins contre l’IAHP pour les volailles et examine les stratégies de vaccination possibles ». Les résultats de ces travaux, très attendus par les éleveurs, seront connus au second semestre 2023.

SourceAFP

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page