Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Grève renouvelée sur le tournage de Demain nous appartient : quel risque pour la diffusion de la série sétoise sur TF1 ?


Répondant à un appel national, les techniciens de l’audiovisuel travaillant sur les séries Demain nous appartient et Ici tout commence ont décidé de poursuivre leur mouvement ce mercredi 6 décembre.

Répondant à l’appel national du Syndicat des professionnels de l’audiovisuel et du cinéma CGT (SPIAC), certains techniciens de la série ont décidé d’arrêter le travail ce mardi 5 décembre sur le site de tournage de Sète.

LIRE AUSSI – La série sétoise Demain Nous Appartient a été arrêtée après une grève des techniciens de l’audiovisuel

Ce mouvement de grève concerne aussi bien la partie production que la partie post-production de la série. En pleine négociation pour une augmentation des salaires, les grévistes, intermittents du spectacle, réclament une augmentation de 20 % pour gommer les effets de l’inflation des quinze dernières années.

Au total, une cinquantaine d’opérations de tournage sont arrêtées partout en France, selon le syndicat. A Sète, le mouvement social impacte Demain nous appartientmais aussi sa petite soeur Ici tout commence tournée dans le Gard, deux programmes produits par Newen Studios et diffusés tous les soirs sur TF1.

La diffusion de la série impactée ?

Ce mardi, le directeur général du groupe, Vincent Meslet, est venu à la rencontre des grévistes. « Il nous a rappelé que nous étions dans un contexte de négociation nationale et qu’il comprenait nos revendications. Mais il a aussi insisté sur le risque d’endommager nos outils de travail. Selon lui, la diffusion de la série pourrait être impactée à compter de trois jours de grève », nous ont dit des techniciens mobilisés. En milieu d’après-midi, la production n’avait pas répondu à nos demandes.

Selon nos informations, les techniciens de l’audiovisuel sétois ont finalement décidé de reconduire leur mouvement pour ce mercredi 6 décembre, sous la forme d’un arrêt total de travail ou de débrayages. Le retour à la normale est actuellement annoncé pour jeudi.

gn enter

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page