Skip to content
Gestes à caractère sexuel envers deux employés : l’UQAT se désolidarise de Bryan Coates

Selon une requête déposée en Cour supérieure, la Fondation (FUQAT) a écrit qu’elle avait lancé une enquête interne à la suite d’un souper entourant la campagne de financement le 18 août 2021. Bryan A. Coates avait été invité, ainsi que deux employés dans un restaurant à Rouyn-Noranda par le recteur de l’Université.

Six jours plus tard, le 24 août, un employé qui a assisté au dîner du 18 août a divulgué au recteur qu’il a fait l’objet d’un acte de violence à caractère sexuel, tel que défini par la Politique visant à prévenir et à traiter la violence à caractère sexuel incluant le code de conduite de l’Université, 399-S-CA-4422 (la Politique) par le Donateur après le dîner du 18 août 2021, en présence de l’autre salarié peut-on lire dans la demande.

Le document mentionne également une rencontre entre le recteur et l’autre employé en question. Lors de cette rencontre, tenue le 31 août 2021, elle a confié au recteur avoir été agressée sexuellement, au sens de la Politique, par le Donateur, en fin de soirée du 18 août 2021. .

L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue aurait mis fin à son association avec Bryan A. Coates le 13 septembre 2021.

Des dons

La Fondation de l’UQAT demande l’annulation d’une entente datée du 2 novembre 2020 et de quatre dons effectués entre le 7 décembre 2020 et le 16 avril 2021.

Dans sa demande, la FUQAT fait référence à des dons de 25 000 actions d’Osisko Mining Corp., 3 193 actions d’Agnico Eagle Mines Ltd. et 5 606 actions d’Eldorado Gold Corp. Un autre don de 3 900 actions d’Osisko Mining Corp porte la valeur combinée à plus de 500 000 $.

La Fondation finance des projets de recherche et accorde des subventions pour le développement de la recherche à l’UQAT.

L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue a refusé notre demande d’entrevue.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.