Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Gakpo, Kudus, Alvarez… ils se sont révélés lors de cette compétition

Lors de la Coupe du monde au Qatar, plusieurs joueurs se sont imposés aux yeux du grand public : Gakpo pour les Pays-Bas, Kudus pour le Ghana, Amrabat pour le Maroc, Alvarez et Fernandez pour l’Argentine. Retour sur ces joueurs qui ont brillé sur le terrain.

  • Cody Gakpo, la révélation Oranje

A 23 ans, l’attaquant du PSV Heindoven a réalisé un Mondial 2022 remarquable avec l’équipe des Pays-Bas (trois buts marqués), au plus fort de son début de saison en club – 9 buts marqués en 18 matches.


A l’aise de la tête et des deux pieds, le joueur élancé, mobile et explosif s’attire depuis des mois les convoitises des plus grands clubs européens. Ses performances au Qatar ont sans aucun doute dopé sa cote sur le marché : Cody Gakpo serait la priorité de Manchester United, selon le journal The Telegraph, tandis que les Diables Rouges préparent une offre de 50 millions d’euros pour le transférer cet hiver.

  • Mohammed Kudus, la star des Black Stars

Le milieu offensif de l’Ajax Amsterdam s’est fait remarquer lors de la compétition au Qatar malgré l’élimination de sa sélection – le Ghana – dès la phase de poules. Auteur d’une passe décisive contre le Portugal (défaite 3-2), à l’origine d’un penalty finalement manqué par André Ayew face à l’Uruguay (défaite 2-0), auteur d’un doublé face à la Corée du Sud (victoire 2-3)… Mohammed Kudus a été dans tous les bons coups de sa sélection.


« Après trois ans en sélection, il fait désormais partie des leaders techniques grâce à sa capacité d’accélération et la précision de son pied gauche », écrit L’Équipe à propos de la pépite ghanéenne de 22 ans. Le talentueux milieu de terrain faisait déjà des envieux cet été, selon le quotidien sportif : Everton a proposé 15 millions d’euros, refusés par l’Ajax. La Coupe du monde-2022 à peine terminée, il s’est dit que les Toffees reviendraient à la charge et que d’autres clubs garderaient un œil sur lui.

  • L’éclosion de Julian Alvarez avec l’Argentine

La pépite de l’Albiceleste s’est révélée avec sa sélection en inscrivant quatre buts pour l’Argentine. Avant la Coupe du monde 2022, il n’avait été sélectionné que quatre fois pour représenter son pays, mais il a saisi sa chance pour remplacer Lautaro Martinez – en mauvaise forme pendant la compétition. A 22 ans, celui que l’on surnomme « l’Araignée » formait un duo « très complémentaire » avec Lionel Messi, qui pouvait compter sur sa mobilité à tout moment pour créer le danger.

Ce nouveau phénomène argentin avait été repéré à l’âge de 11 ans par le Real Madrid mais le transfert ne s’est finalement pas fait, rapporte L’Équipe. Julian Alvarez a donc fait ses armes en Argentine et s’est imposé à River Plate (54 buts en 122 matches) avant de rejoindre Manchester City l’été dernier. En 20 matchs outre-Manche, il a marqué sept buts. Nul doute qu’on entendra parler de lui dans les saisons à venir.

  • Sofyan Amrabat, bricoleur du Maroc

Il a été la pièce maîtresse du Maroc lors de cette Coupe du monde et probablement le meilleur milieu défensif de la compétition : à 26 ans, Sofyan Amrabat n’est pas un « jeune » footballeur mais il fait ses preuves à très haut niveau. Pilier du milieu de terrain marocain, le milieu de terrain de la Fiorentina a été un redoutable récupérateur et relanceur lors des matchs des Lions de l’Atlas.

Inconnu du grand public, Sofyan Amrabat était l’homme fort du système de l’entraîneur Walid Regragui. Il a disputé les sept matches de sa sélection. Son avenir en club semble désormais s’écrire en pointillés côté Fio : plusieurs grands clubs européens seraient prêts à le recruter cet hiver.

  • Enzo Fernandez, l’Argentin qui a été élu meilleur jeune du Mondial-2022

A 21 ans, le milieu de terrain du Benfica a été officiellement désigné meilleur jeune joueur de la compétition par la Fifa. Enzo Fernandez avait pourtant débuté cette Coupe du monde en tant que remplaçant. Mais ses performances dans l’entrejeu de l’Albiceleste ont rapidement relégué Leandro Paredes sur le banc.

Son toucher de balle et sa vision du jeu ont été inestimables pour mener l’Argentine à la victoire finale (contre la France, 3-3, aux enclos 4-2), et la nouvelle dimension qu’il a prise devrait être inestimable pour son club – qui ont été bien avisés de le transférer de River Plate l’été dernier.



Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page