Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

France : le climat des affaires résiste pour le quatrième mois consécutif


Publié le 15 décembre 2022 à 11:39Mis à jour le 15 déc. 2022 à 11:48

A défaut d’être très encourageantes, les dernières données recueillies par l’Insee auprès des chefs d’entreprise montrent que l’économie française résiste, malgré un ciel encore maussade. Selon l’Institut de la statistique, le climat des affaires est resté stable en décembre.

Pour le quatrième mois consécutif, il s’établit à 102 points, légèrement au-dessus de sa moyenne de long terme. Cette stabilité est la règle « à l’exception du commerce de détail pour lequel elle s’améliore un peu », expliquent les experts de l’Insee.

Une bouffée d’air frais dans le commerce

En effet, précise l’Insee, dans l’ensemble du commerce (qui comprend le commerce de détail et la réparation automobile), l’indicateur qui résume le climat des affaires gagne trois points. Il se situe désormais à 100 et atteint ainsi sa moyenne de long terme. Un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis le printemps dernier.

Cette hausse résulte en grande partie de la hausse du solde d’opinion sur les intentions de commande. Ce solde d’opinion « rebondit fortement et revient presque à sa moyenne de long terme », explique l’Insee. De même, l’opinion des chefs d’entreprise du commerce sur les perspectives générales d’activité « repart à la hausse et se situe légèrement au-dessus de la leur ».

Ceci, même si les chefs d’entreprise n’anticipent pas forcément une accélération puisque le solde d’opinion sur « les ventes attendues se maintient et reste en dessous de sa moyenne ». Mais l’horizon s’éclaircit et les commerçants interrogés par l’Insee « sont un peu moins nombreux que le mois dernier à considérer que l’évolution future de la situation de leur entreprise est difficile à prévoir ». Cerise sur le gâteau, après trois mois consécutifs de baisse, le solde d’opinion des chefs d’entreprise sur l’évolution attendue des effectifs « se maintient ».

Résistance fragile dans d’autres secteurs

Mais cette stabilité, si elle montre que l’économie française résiste, doit être tempérée. Et l’avenir est souvent perçu comme rempli d’incertitudes.

Dans les services par exemple, si le climat des affaires est stable, les chefs d’entreprise se montrent un peu moins optimistes que le mois précédent sur leurs perspectives d’activité. Cela est particulièrement visible dans l’hébergement et la restauration, où les anticipations de demande attendue « baissent fortement ». De même, dans le transport routier de marchandises, toujours dépendant de l’évolution des prix des carburants, « les perspectives générales se dégradent ».

Dans l’industrie, au contraire, « le solde d’opinion sur l’évolution de la production sur les trois derniers mois a rebondi », souligne l’Insee. Mais la mauvaise conjoncture internationale tempère cet optimisme et l’avis des industriels sur « le niveau des carnets de commandes étrangers se dégrade et tombe en dessous de sa moyenne » depuis longtemps. Sans oublier que si le climat des affaires est globalement stable, il « se dégrade dans l’agroalimentaire et l’automobile ».

Reste le bâtiment, où l’opinion des chefs d’entreprise sur leur future activité s’améliore. S’ils rencontrent encore des difficultés d’approvisionnement, cela diminue légèrement. Et du côté des importantes difficultés de recrutement dans ce secteur, « la part des chefs d’entreprise déclarant faire face à une pénurie de personnel diminue légèrement », indique l’Insee.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page