Nouvelles sportives

Emmanuel Petit tacle Kylian Mbappé, un capitaine « indigne »… Suivez ce jeudi avec nous…

Outre Emmanuel Petit, un autre champion du monde 1998, Bixente Lizarazu, a donné son bilan de l’Euro 2024 des Bleus de « DD », ce jeudi à L’équipe« Il y a beaucoup de frustration, de regrets, mais aucun sentiment d’effondrement », a expliqué l’ancien latéral gauche, qui est en Allemagne comme consultant pour TF1.

« La maladresse des attaquants est quand même assez singulière et je ne pense pas que cela vienne du plan de jeu de Didier Deschamps », a pointé Bixente Lizarazu, qui explique les difficultés offensives de l’équipe de France notamment par le niveau de Mbappé et Griezmann lors du tournoi, « complètement raté ». Toujours mesuré vis-à-vis de son ancien capitaine chez les Bleus, Lizarazu dresse simplement un constat : « Didier Deschamps n’a jamais trouvé la bonne formule » lors de cet Euro.

Tellement rafraîchissant prodige Manchester United. A 19 ans, Kobbie Mainoo a rapidement montré mercredi (surtout à Southgate) à quel point il était une meilleure option au milieu de terrain que Trent Alexander-Arnold (mdr). Et il a également pris une photo emblématique après la qualification. Une idée si De Vrij a accepté cette main tendue ?

En cliquant sur » J’accepte « vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Et oui, pour atteindre la finale face à l’Espagne dimanche, les Three Lions avaient besoin d’un petit exploit de ce joueur méconnu. 28 ans, Aston Villa, et 29 minutes cumulées sur cet Euro 2024 en deux apparitions, Ollie Watkins n’a pas vraiment le CV d’un sauveur en puissance.

Et pourtant, l’attaquant révélation de cette saison en Premier League (19 buts et 13 passes décisives) est sorti de sa boîte (et surtout du banc) au meilleur moment, mercredi soir pour éteindre les rêves néerlandais au buzzer. « Je n’aurais jamais pensé jouer un Euro avec l’Angleterre », confiait l’intéressé, mercredi soir après sa prestation éclatante en demi-finale. De quoi donner des idées à Gareth Southgate pour la finale berlinoise ?

En cliquant sur » J’accepte « vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Il y a un fossé énorme, depuis mardi soir plus que jamais, entre l’accueil superstar XXL que le Real Madrid prépare à sa recrue star mardi prochain et la perception de l’Euro 2024 de Kylian Mbappé (moisi) partout en France. On en a eu une nouvelle preuve avec des propos très sanglants comme on les aime de la part du champion du monde 1998 Emmanuel Petit.

Consultant pour RMC Sport, il lançait mercredi soir : « Pour moi, ce n’est pas un bon capitaine avec les signaux qu’il envoie depuis cette prise de pouvoir quasi forcée. Dans son leadership, ses déclarations à ses collègues aussi, quand il dit qu’il n’a pas de bons ballons sans Pogba ou que Griezmann ne fait pas un bon Euro. Est-ce le rôle d’un capitaine de pointer les manques de ses partenaires ? »

La réponse est évidemment dans la question, alors que l’ultime buteur d’un 12 juillet 1998 de légende attaque aussi « Kyky » sur la question centrale de son masque : « Tout ce tapage autour du masque ou pas après son nez cassé, on s’en fout ! Tu n’es pas le premier à jouer avec un nez cassé, tu ne seras pas le dernier. » OK, « Manu » était officiellement très énervé.

Avant une dernière salve pour achever l’ancien attaquant du PSG : « A aucun moment je ne l’ai vu haranguer ses coéquipiers. Mentalement Kylian tu étais en manque, physiquement tu étais en manque, et dans ton rôle de capitaine, tu étais en manque. Pour moi, c’était un capitaine indigne. » Digne d’une fatalité Combat mortel cette affaire. Eh bien, « Manu », je pense que tu es prêt à profiter de cet article de 20 minutes.

On déclare ce jeudi de l’Euro 2024 en direct (sans match, snif) ouvert ! Rejoignez-nous vite, on vous dit tout sur la qualification sur le gong de la sélection anglaise mercredi soir face aux Pays-Bas grâce à son supersub méconnu Watkins. Dimanche soir, place à un match Espagne-Angleterre en finale. Et bien sûr, on parlera longuement des Bleus, en largeur et en travers ici.

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page