Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles techniques

Emmanuel Macron soutient un projet de musée du jeu vidéo lancé par un YouTubeur


« Je voulais simplement vous apporter mon soutien et mon haut mécénat pour votre projet de musée du jeu vidéo, un musée actif, une ville vivante », a déclaré Emmanuel Macron dans une vidéo diffusée sur la chaîne Twitch « IciJaponCorp », dimanche 5 novembre. Le même jour doit se terminer la campagne de financement participatif du « projet Odyssée », une initiative lancée par l’animateur de la chaîne, le vidéaste et chef d’entreprise Benoît Theveny, connu sous le pseudonyme de Tev, va créer un musée du jeu vidéo dans la ville de Bussy-Saint-Georges, en Seine-et-Marne. Au moment de l’intervention du président de la République, la cagnotte lancée le 20 septembre dépassait les 1,7 millions d’euros.

Ce message adressé à l’audience de la chaîne s’adressait plus largement au public des acteurs et professionnels du secteur, quitte à mélanger les audiences. Emmanuel Macron commence par féliciter les spectateurs de « ICIJaponCorp » pour leur « la mobilisation », puis les visiteurs de la Paris Games Week, le plus grand salon français du jeu vidéo, qui se tient jusqu’à dimanche dans la capitale. Les deux événements ne sont cependant pas liés puisque la Paris Games Week est organisée par le principal représentant des intérêts commerciaux du secteur, le syndicat des éditeurs de logiciels de divertissement (SELL).

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Bruno Le Maire fait connaissance avec l’industrie du jeu vidéo à la Paris Games Week

Dans son message, le président salue également les professionnels français du secteur, qui représente « des milliers d’emplois : 600 studios dans notre pays et des écoles remarquables (…) ». Enfin, le communiqué de presse fourni à Monde L’Elysée met également en avant le secteur de l’e-sport en rappelant la récente baisse de la TVA à 5,5% sur les événements compétitifs du jeu vidéo. La mesure a été adoptée dans le projet de loi de finances pour 2024.

Un musée privé pour 2026

Le projet de musée privé du jeu vidéo est porté depuis plusieurs mois par Tev, un YouTubeur qui dirige également une entreprise spécialisée dans le e-commerce, le tourisme et la communication basée au Japon et en France. Dès février 2023, il souhaite trouver un lieu pour exposer la collection d’objets liés à l’histoire du jeu vidéo d’un autre chef d’entreprise français, Ludovic Charles. Proche MondeM. Charles affirme posséder plus de 2 000 consoles, des dizaines de milliers de boîtes de jeux et de vieux ordinateurs qui viendraient enrichir les collections du musée.

Les deux hommes ont accepté une proposition de la mairie de Bussy-Saint-Georges, commune située à une trentaine de kilomètres de Paris, d’installer leur musée privé au sein d’un vaste projet immobilier dédié aux activités sportives et de divertissement. Les initiateurs du « projet Odyssée » espèrent ainsi créer « le plus grand musée du jeu vidéo au monde ».

Selon le conseiller municipal responsable du projet, avec qui Le monde a parlé, les plans de construction doivent encore être définis et le permis de construire devrait être déposé début 2024. Construit par un promoteur immobilier, ce grand musée devrait voir son loyer financé grâce aux revenus d’un espace commercial thématique sur la culture japonaise. implanté au même endroit, a expliqué M. Charles. L’argent récolté auprès des internautes ne doit servir qu’à payer les décorations de l’espace d’exposition, a-t-il précisé.

Un label honorifique

Même s’il n’existe actuellement aucun musée dédié au jeu vidéo en France, divers projets similaires n’ont pas pu se poursuivre ni aboutir. Le musée du jeu vidéo de Schiltigheim, en Alsace, a par exemple dû fermer ses portes en 2020 et déménager en Belgique. Des établissements, dont le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) et l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria), mais aussi des associations, comme le Mo5 francilien, militent pour un musée public national informatique et les jeux vidéo.

Le label de haut mécénat accordé au « projet Odyssée » par le Président de la République reste purement honorifique et n’entraîne aucun soutien matériel. Il permet néanmoins de donner de la crédibilité et de la visibilité médiatique au projet et traduit « une marque d’intérêt de la part du chef de l’Etat », selon l’Elysée. Cela peut soutenir les efforts de collecte de fonds : « Nous serons là pour vous faciliter la tâche, pour vous accompagner, pour mener ce projet jusqu’au bout »a déclaré Emmanuel Macron dans son message.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Le « haut patronage », ce pouvoir discrétionnaire méconnu du président de la République

Le chef de l’Etat fait ainsi un nouveau geste envers le jeu vidéo. Dans un message sur X (anciennement Twitter) le 16 septembre, il a admis « fait sursauter les joueurs » : il est ensuite revenu sur sa déclaration du 30 juin dans laquelle il déplorait un « intoxication » par les jeux vidéo  » Quelques jeunes «  lors des émeutes urbaines qui ont suivi la mort de Nahel M.

gn tech

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page