Skip to content
Dybala parle de Mourinho, de son départ de la Juve ou encore de la Coupe du monde avec l’Argentine !


Zapping du monde onze EXCLU : L’interview « Little Brother » de Christopher Nkunku !

Accueilli en héros par les tifosi à son arrivée à l’AS Rome, Paulo Dybala revient petit à petit à son meilleur niveau sous les ordres de José Mourinho. Sélectionné avec l’Argentine pour la tournée aux Etats-Unis malgré une blessure, « La Joya » s’est exprimé au micro d’ESPN Argentina sur plusieurs sujets.

Dithyrambique Dybala sur Mourinho !

« La saison dernière à Rome avec la Juve, nous gagnions 4-3 et l’entraîneur m’a éliminé. Mourinho est venu me saluer sur le banc et m’a dit : « Tu es un phénomène ». Cet épisode est resté dans ma tête, mais je ne pouvais pas savoir alors ce qui allait se passer avec le renouvellement à la Juve. Quand il m’a appelé la première fois, il m’a demandé si je me souvenais de ce moment. J’ai dit : « Bien sûr, comment pourrais-je oublier ? C’était un honneur ». Puis il a dit: « Maintenant, tu dois le faire pour moi. » Il m’a également appelé les jours suivants et la décision a été facile à prendre. C’est facile de travailler avec lui. Avec lui, je parle de tout, il connaît tous les joueurs, de l’élite à la troisième catégorie. Il a un groupe de personnes qui travaillent très bien. Ce qui m’a surpris chez Mourinho, c’est son humilité, il traite tout le monde de la même manière. Parfois, cela peut donner une image différente de celle que vous voyez sur le terrain. »

L’Argentin encore sous le choc de l’accueil des supporters romains !

Accueil des fans ? C’était inhabituel. Quand tu entres dans le stade, tu es avec tes coéquipiers, là, place du Colisée, j’étais seul. Cela ne m’était jamais arrivé auparavant. Les supporters roms sont similaires aux supporters argentins en termes de passion. Différent du milieu de la Juve, plus comme celui de l’Argentine. Ils ont une belle folie : je ressens cette affection, pour eux les Roms passent avant la famille. Ils vivent du football comme nous.

La Joya a l’intention d’aller au Qatar avec l’Albiceleste !

« Quand la Coupe du monde arrive, on a toujours envie d’aller en équipe nationale, je ne voulais pas la rater. On travaille tous pour aller à la Coupe du monde, après l’entraîneur fera la liste. En tant qu’Argentin, il y a toujours l’espoir de vouloir aller à la Coupe du monde. Personnellement, je vais travailler de la même manière : tout donner avec mon club pour que le coach me voie et puisse compter sur moi. »

résumer

« Quand la Coupe du monde arrive, on a toujours envie d’aller en équipe nationale, je ne voulais pas la rater. On travaille tous pour aller à la Coupe du monde, après l’entraîneur fera la liste. En tant qu’Argentin, il y a toujours l’espoir de vouloir aller à la Coupe du monde. Personnellement, je vais travailler de la même manière : tout donner avec mon club pour que le coach me voie et puisse compter sur moi. »
Paolo Dybala.




zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.