Skip to content
Distiller de l’alcool à l’honneur dans un nouvel économusée


Un nouvel économusée consacré à la distillation de l’alcool ouvrira ses portes ce week-end dans une distillerie de Lanaudière.

L’Économusée du distillateur prend place dans la Distillerie Grand Dérangement, à Saint-Jacques, dont le premier produit, le gin bio Saga, a été lancé en novembre 2020, suivi de la vodka bio Petite Eau en juin 2021.

Marcel Mailhot et Jean-Philippe Rail, fondateurs et propriétaires de la distillerie, avaient prévu dès le départ de créer cet espace muséographique.


Distiller de l’alcool à l’honneur dans un nouvel économusée

Geneviève Quessy/ AGENCE QMI

L’Économusée du Distillateur se joint au réseau Artisans à l’œuvre de la Société du réseau de l’Économusée, dont la mission est de mettre en valeur la diversité des savoir-faire et des pratiques culturelles traditionnelles.

« Avant même la construction de la distillerie, il était jugé essentiel d’intégrer un volet pédagogique. Grâce à notre collaboration avec la Société Réseau Économusée, nous dévoilons au public un concept muséal de qualité, mais aussi vulgarisons un métier encore nouveau et méconnu au Québec », déclare Marcel Mailhot.

Les photos, objets, jeux interactifs et panneaux explicatifs exposés dans l’Économusée permettent d’apprendre une foule de choses sur le métier de distillateur, en abordant ce qui fait la particularité de la Distillerie du Grand Dérangement, à savoir la production d’alcool de grain. à la bouteille.


Distiller de l’alcool à l’honneur dans un nouvel économusée

Geneviève Quessy/ AGENCE QMI

« Nous sommes l’une des rares distilleries au Québec à produire nous-mêmes notre alcool de base. Ce sont les grains bio cultivés à moins de 10 km de la distillerie, sur les terres de Marcel Mailhot, le propriétaire de la distillerie, que nous utilisons. Ne pourrait pas être plus local ! Et cela nous permet d’offrir des spiritueux certifiés biologiques », explique Louis-Vincent Gagnon, distillateur.


Distiller de l’alcool à l’honneur dans un nouvel économusée

Geneviève Quessy/ AGENCE QMI

L’Économusée du distillateur, qui sera inauguré ce vendredi après-midi en présence de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, également ministre responsable de la région de Lanaudière, aborde également certains aspects historiques, dont l’histoire de la déportation des Acadiens en 1755 et leur exode dans plusieurs régions du Québec. Nommée Distillerie Grand Dérangement en référence à cet événement tragique, la distillerie veut rendre hommage aux populations acadiennes qui ont participé à la fondation du village de Saint-Jacques et d’autres villages voisins dans cette partie de Lanaudière appelée Nouvelle-Acadie.

Le nouvel économusée ouvrira ses portes au public ce samedi.

Des visites guidées de la distillerie sont également proposées sur réservation.

Pour plus d’informations : https://www.grandderangement.ca/



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.