Skip to content
Deux buts tardifs qualifient le CF Montréal pour les séries éliminatoires


Une victoire ou un match nul suffisait pour imprimer officiellement le ticket du CF Montréal pour les séries éliminatoires de la MLS. Le point nécessaire a été obtenu à la pioche et à la pelle pour les Montréalais qui ont fait match nul 2-2 dans les arrêts de jeu, dans une ambiance hors du commun.

Zachary Brault-Guillard a marqué le point d’exclamation confirmant le retour de son équipe en séries éliminatoires pour la première fois depuis 2016.

Au coup de sifflet final, les joueurs ont été chaleureusement applaudis par la foule en liesse lors de leur visite du terrain.

On vous épargne les calculs, puisque notre math 536 est loin. On vous épargne aussi les discussions avec le rédacteur en chef de Radio-Canada Sports qui doutait de l’auteur de ses lignes, c’est un des fondements du journalisme de douter, mais ces deux résultats ont suffi.

Pourtant, ce match nul in extremis de 2-2 est venu confirmer que nous n’avions pas fourré tous ces chiffres sur notre calculette pour rien. De plus, il est toujours agréable de discuter avec le chef.

Si Montréal pouvait assurer une première présence dans le vrai tournoi des séries éliminatoires depuis 2016, les visiteurs avaient leur propre agenda et leur propre source de motivation. Les deux équipes ont fait un super show.

Les joueurs de l’Ohio, qui n’ont maintenant perdu qu’une seule fois lors de leurs 17 derniers matchs, ne voulaient rien avoir à faire avec le fait de jouer des figurants comme au bon vieux temps à la lutte. Il n’y a pas que Montréal qui s’intéresse à la Coupe MLS.

Tout allait bien jusqu’à la 66e minute où Jonathan Mensah a marqué le premier but de la soirée. Il a habilement redirigé un coup franc de la tête pour contrecarrer James Pantemis sur sa gauche.

Puis, avant même que l’annonceur maison ne fasse son travail sur les haut-parleurs du Stade Saputo, Lucas Zelarayan a rappelé à tous que ce ne serait pas facile, même au soccer.

À la 68e minute, le tir de l’Argentin a été bloqué par son coéquipier Cucho à l’entrée de la surface de réparation, mais le milieu de terrain offensif a de nouveau frappé le ballon en l’air pour marquer.

A 11 contre 10 pour le dernier quart d’heure, après le carton rouge accordé à Luis Diaz pour un coup de pied à Kei Kamara, le CF Montréal a logiquement monopolisé le globe blanc. Poussés par un public bruyant et investi, les locaux sont finalement parvenus à marquer à la 89e.

Le tir de Matko Miljevic déviait sur la tête du capitaine Victor Wanyama, ouvrant une première brèche dans la défense jusqu’alors étanche des visiteurs.

Pantemis a été nommé MVP du jeu. Le Québécois a multiplié les arrêts spectaculaires pour garder la colonne des buts encaissés immaculée.

Dès la 8e minute, il plongea pour frustrer Cucho. Trois minutes plus tard, un autre défilé à sa gauche devant le même galeux Cucho.

Puis, à la 15e minute, Pantemis l’a emporté sur une tête du défenseur Jonathan Mensah.

Les locaux ont également eu plusieurs bonnes occasions de marquer. A la 17e minute, la frappe de Romell Quioto a touché le filet latéral et, surtout, touché l’outil de travail d’un caméraman qui serait peut-être au téléphone avec son assureur au moment de la rédaction de ce texte. .

Kamal Miller a également menacé la forteresse adverse d’une tête à la 35e minute, tandis que Djordje Mihailovic a été frustré deux fois plutôt qu’une dans les dernières minutes de la mi-temps.

En début de deuxième période, Mihailovic pensait avoir débloqué le score, mais sa tête, frappée à l’intérieur des six mètres, terminait sa trajectoire dans les gants du gardien.

Les Montréalais disputeront leur prochain match mardi soir à Chicago.

D’autres détails suivront.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.