Nouvelles du Canada

Des retrouvailles émouvantes pour Percy James Poucachiche à Lac-Simon


De retour chez lui après avoir passé quelques heures à l’hôpital, le jeune homme de 26 ans a pu vivre des retrouvailles émouvantes avec ses proches et amis, qui ont intensifié les recherches pour le retrouver.

Percy James Poucachiche ne se dit pas encore prêt à raconter publiquement son histoire. Sa mère, Micheline Poucachiche, précise qu’il aurait mangé des petits fruits pour survivre, sans entrer dans plus de détails. Il va bien. On commence une nouvelle page avec lui à la maisonfait-elle remarquer.

Micheline Poucachiche et son fils Percy James.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Mme Poucachiche affirme avoir toujours gardé l’espoir de retrouver son fils vivant. J’étais là pendant la recherche et j’avais toujours quelqu’un à mes côtés pour me soutenir. Chaque jour, je priais pour le revoir. Je remercie la communauté d’être làa-t-elle exprimé lors de son discours.

La soirée de remerciements a également été l’occasion de souligner le travail de Georgie Poucachiche et Damas Thomas, deux pêcheurs qui ont entendu les cris de Percy James Poucachiche mardi soir sur les rives du lac Simon, ainsi que de Jerry Hunter et Gaétan Wabanonik, qui ont assuré les bateaux pour y emmener la police.

Nous avons entendu des cris et nous avons réussi à communiquer avec lui, raconte Damas Thomas, qui est aussi le cousin du disparu. C’était lourd et un grand soulagement quand on l’a vu descendre du bateau. Ce fut le plus grand choc. J’étais content de le revoir.

Les quatre hommes posent avec une plaque en compagnie de la chef Adrienne Jérôme et d'un membre du service de police de Lac-Simon.

Jerry Hunter, Georgie Poucachiche, Damas Thomas et Gaétan Wabanonik ont ​​été honorés pour avoir aidé à secourir Percy Leur Poucachiche mardi soir.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

L’oncle de Percy James Poucachiche, Gaétan Wabanonik, a été au cœur de la recherche dès le départ. Il dit que le mois dernier a été très difficile. J’ai à peine dormi, dit-il. A un moment, j’ai même demandé de baisser un peu l’intensité. Tout le monde a été brûlé. Aujourd’hui est le meilleur jour que vous ne puissiez pas avoir, de le voir assis avec tous les membres de sa famille.

La chef Adrienne Jérôme se réjouit de ce dénouement miraculeux après un mois éprouvant pour sa communauté.

C’était douloureux, surtout pour les chercheurs qui ont vécu des moments de découragement. Cela a mangé leur énergie. Nous avons vu la mère pleurer parfois, mais nous avons dû l’encourager et garder espoir. C’est une grande leçon pour nos enfants de voir ce que les gens peuvent faire dans une communautéelle dit.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page