Nouvelles locales

des petits boitiers pour couper les radiateurs électriques en cas de tension sur le réseau

Chaque geste compte et tout le monde est concerné. C’est le message du gouvernement qui présente ce jeudi 6 octobre son plan de sobriété énergétique. L’Etat, les collectivités locales et les entreprises sont invités à présenter leurs propres idées pour réduire de 10% la consommation d’électricité du pays cet hiver. Mais les particuliers sont aussi touchés. L’un des enjeux sera le chauffage électrique, largement utilisé en France, qui est le plus gros consommateur d’Europe. Pour réduire cette consommation, la société Voltalis a créé un petit logement qui permet de couper temporairement les radiateurs en cas de tension sur le réseau.

>> DIRECT. Crise énergétique : le gouvernement présente son plan sobriété, suivez les annonces d’Elisabeth Borne et de ses ministres

Cet équipement est très discret. Pour le trouver, le directeur général de Voltalis Matthieu Bineau doit aussi regarder un peu sur son radiateur de démonstration. « C’est un petit boitier, il faut se pencher pour le voir, il est tellement discret, qui se branche sur l’alimentation du radiateur», explique-t-il, montrant l’invention de son entreprise.

Cette box est née il y a une dizaine d’années et c’est bien plus qu’un simple thermostat. Il permet également de réguler automatiquement la consommation du radiateur. Pour cela, il peut éteindre brièvement le radiateur en cas de tension sur le réseau électrique national, sans modifier le chauffage de la pièce où il se trouve. « Qu’il s’agisse j’interromps un radiateur pendant dix minutes, la température ambiante ne changera pas», explique-t-il. Et cette opération peut être multipliée : «Dix minutes sur un radiateur, dix minutes sur un autre, dix minutes sur un troisième… à l’échelle d’un million de radiateurs, çaa nous permet d’avoir un effet très visible au niveau national et pourtant insensible au niveau de chacun des consommateurs équipés. »

Prises bout à bout, ces actions permettent par exemple d’éviter le démarrage d’une centrale thermique, polluante et coûteuse. Quant au consommateur, il peut économiser sans peine jusqu’à 10 % de sa facture de chauffage, d’autant plus que le logement et sa pause sont libres.

Mais cette solution n’est pas la seule, d’autres solutions existent pour limiter sa consommation, comme baisser la température de son logement. « tune partie des gestes qui demandent un effort supplémentaire, une perte de confort ou autre, sont des gestes que nous ne ferons que si nous sommes mieux payés. Et puis ce ne sera que quelques jours d’hiver», explique Yannick Jacquemart, directeur « Nouvelles Flexibilités » pour le système électrique de RTE, le gestionnaire du réseau électrique français. Plusieurs fournisseurs d’énergie proposent également des primes aux clients qui acceptent de faire des efforts lors des pics de consommation de cet hiver.

Une case sur les radiateurs pour limiter sa consommation – Le reportage de Grégoire Lecalot

écouter




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page