Skip to content
Des échantillons d’eaux usées de Londres contiennent du poliovirus, selon des responsables


NOUVEAUVous pouvez désormais écouter les articles de Fox News !

Le poliovirus a été détecté dans les eaux usées de Londres, selon des responsables de la santé.

L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) – en collaboration avec l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) – a déclaré avoir trouvé le poliovirus dans des échantillons d’eaux usées du nord et de l’est de Londres qui avaient été collectés par le London Beckton Sewage Treatment Works.

Il a déclaré qu’il était normal qu’un à trois poliovirus « de type vaccin » soient détectés chaque année dans des échantillons d’eaux usées au Royaume-Uni, mais qu’il s’agisse toujours de « découvertes uniques ».

Des détections précédentes se sont produites lorsqu’une personne vaccinée à l’étranger avec le vaccin antipoliomyélitique oral vivant (VPO) est revenue ou s’est rendue au Royaume-Uni et a brièvement «jeté» des traces de poliovirus de type vaccin dans sa selle.

Des navetteurs traversent le pont de Londres par temps chaud à Londres, le 17 juin 2022.
(REUTERS/Henri Nicholls)

DES EXPERTS EN PÉDIATRIE DONNENT DE NOUVELLES RECOMMANDATIONS POUR GARDER LES BÉBÉS DORMANTS EN SÉCURITÉ

Des enquêtes sont en cours après la découverte de plusieurs virus étroitement apparentés dans des échantillons d’eaux usées prélevés de février à mai.

L’agence a déclaré que le virus est désormais classé comme un poliovirus « dérivé d’un vaccin » de type 2 (VDPV2), qui peut – rarement – provoquer une maladie plus grave chez les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées.

Des échantillons d’eaux usées de Londres contiennent du poliovirus, selon des responsables

Le British Museum (en bas à gauche), Walkie Talkie (en haut au centre), Tower Bridge (en haut au centre à droite), The Shard (à droite) et City of London (à gauche) depuis la BT Tower à Fitzrovia, Londres.
(Kirsty O’Connor/Images PA via Getty Images)

« La détection d’un VDPV2 suggère qu’il est probable qu’il y ait eu une certaine propagation entre des individus étroitement liés dans le nord et l’est de Londres et qu’ils excrètent maintenant la souche de poliovirus de type 2 dans leurs excréments. Le virus n’a été détecté que dans des échantillons d’eaux usées et aucun cas associé de paralysie n’a été signalé – mais les enquêtes viseront à établir si une transmission communautaire se produit », a-t-il déclaré dans un communiqué. .

L’agence a exhorté le public à s’assurer que les vaccins contre la poliomyélite sont à jour.

COVID-19 REBOND APRÈS LE TRAITEMENT PAXLOVID PROBABLEMENT EN RAISON D’UNE EXPOSITION INSUFFISANTE À LA MÉDICAMENT

Le dernier cas de polio sauvage contracté au Royaume-Uni a été confirmé en 1984 et il a été déclaré exempt de poliomyélite en 2003.

Dans un communiqué, l’épidémiologiste consultante de l’UKHSA, le Dr Vanessa Saliba, a déclaré qu’aucun cas suspect n’avait été signalé ou confirmé par le National Health Service (NHS) jusqu’à présent.

Des échantillons d’eaux usées de Londres contiennent du poliovirus, selon des responsables

Des navetteurs traversent le pont de Londres par temps chaud à Londres, le 17 juin 2022.
(REUTERS/Henri Nicholls)

« La majorité des Londoniens sont entièrement protégés contre la poliomyélite et n’auront pas besoin de prendre d’autres mesures, mais le NHS commencera à contacter les parents d’enfants de moins de 5 ans à Londres qui ne sont pas à jour dans leurs vaccinations contre la poliomyélite pour les inviter. à protéger », a déclaré Jane Clegg, infirmière en chef du NHS à Londres.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

La couverture vaccinale pour le vaccin infantile a diminué à l’échelle nationale.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.