Skip to content
Des amendes plus sévères pour les conducteurs de véhicules bruyants exigées à Edmonton

Le conseiller du quartier de Papastew, Michael Janz, a publié une pétition qui a déjà recueilli plus de 500 signatures. Il veut que la police d’Edmonton impose des amendes de 5 000 $ aux conducteurs de véhicules émettant un son supérieur à 74 décibels.

Les moyens de transport concernés sont les motos équipées de pots d’échappement droits, les automobiles à silencieux modifiés et les camionnettes à moteur diesel.

Michael Janz pense que ces véhicules illégalement modifiés devraient déjà être retirés des routes.

Ces personnes paient délibérément des milliers de dollars pour rendre leurs véhicules plus bruyants […]ils doivent payer de grosses amendes et être découragés avec n’importe quel outil dont nous disposonsil a dit.

À l’heure actuelle à Edmonton, les amendes pour bruit excessif, par exemple, peuvent aller jusqu’à 250 $ pour les motos qui émettent un bruit supérieur à 92 décibels, selon les règlements municipaux, en vertu de la loi provinciale sur la sécurité routière. Si des amendes plus élevées devaient être autorisées, les règlements municipaux devraient être modifiés.

Bien que du bruit puisse être entendu parfois toute la nuit le long de l’avenue Whyte, de l’avenue Jasper, du chemin Groat et du chemin Connors, le conseiller Michael Janz dit qu’il a reçu des plaintes de partout à Edmonton.

Amendes plus sévères : la seule solution ?

Le psychologue Anthony Joyce, qui habite près de l’avenue Whyte, a signé la pétition de Michael Janz parce qu’il en a marre du bruit des véhicules et du comportement des conducteurs. Il soutient l’idée que des amendes plus sévères devraient être infligées.

Je ne pense pas qu’une amende de 250 $ soit suffisante pour dissuader certaines personnesil a dit. Qu’il s’agisse [Michael Janz] estime qu’une amende à quatre ou cinq chiffres serait appropriée pour ces personnes, je suis tout à fait d’accord.

Le consultant en transport et en aménagement du territoire, Karl Tracksdorf, a également signé la pétition, mais il pense que les amendes ne sont qu’un moyen de lutter contre le bruit excessif de certains automobilistes.

Le problème doit être abordé à travers la conception des routes, il dit. Pour Karl Tracksdorf, inciter les gens à rouler moins vite sur la route est une autre solution.

L’utilisation de radars sonores serait également une solution possible pour réduire le bruit, selon Michael Janz.

La Ville d’Edmonton en avait déjà installé dans certaines rues pour aider à calculer le nombre de décibels émis par un véhicule. Cependant, ils ne sont plus en activité.

Le conseiller Papastew a noté que l’aide du gouvernement provincial serait nécessaire. Étant donné que la province a suspendu l’utilisation de la technologie pour l’application de la loi, comme le radar photo pour excès de vitesse, la ville d’Edmonton ne peut pas utiliser une technologie similaire pour le bruit.

Selon lui, des villes du monde entier mettent en place des systèmes automatisés qui leur permettent d’identifier les véhicules qui produisent un bruit excessif et d’émettre des contraventions en conséquence.

J’aimerais voir ce type de technologie mise en œuvre à Edmontonil dit.

Avec les informations de Natasha Riebe

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.