Skip to content
De Gendt vainqueur à Naples, Martin revient au général


Au bord de la mer Tyrrhénienne, Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) est le plus à l’aise. Le Belge s’est fait remarquer parmi l’échappée de 21 coureurs qui s’est élancée en début de course. Présent dans l’échappée, Guillaume Martin a fait un bond au classement général en s’installant à la 4e place.

Avec son profil vallonné, cette étape autour de Naples (153 km) devrait, comme la veille, sourire à un coureur à l’aise dans les bosses. Grands favoris du jour, Mathieu van der Poel et Biniam Girmay n’ont pas lâché la journée. Les deux coureurs ont été rejoints par 19 autres coureurs dans ce qui était l’échappée du jour. Pourtant, c’est bien le vétéran Thomas De Gendt qui a battu le duo hollandais-érythréen samedi lors de la 8e étape du Giro.

Encore une fois désintéressés de gagner l’étape, les favoris du classement général ont laissé filer les audaces. Parmi ce groupe nombreux, on retrouve des habitués des échappées de longue haleine avec Thomas De Gendt mais aussi le Français Guillaume Martin qui n’est jamais le dernier lorsqu’il s’agit de remonter au classement général grâce à une échappée.

Groupé jusqu’à 46 kilomètres de l’arrivée, l’échappée a explosé sous l’impulsion de l’insatiable Mathieu van der Poel qui est parti avec Mauro Schmid et Biniam Girmay. Enfin, un groupe d’outsiders, dont De Gendt et Harm Vanhoucke, affronte le Néerlandais et se construit une avance significative de 40 secondes. Van der Poel ayant le signe, il fait l’essentiel du travail dans le deuxième groupe aux côtés de Martin, Wout Poels, Schmid et Girmay.

De Gendt le plus puissant

Dans l’ultime ascension du jour, l’écart entre le groupe de tête fond mais reste suffisant pour croire à la victoire. Malgré une descente à tombe ouverte, Mathieu van der Poel et Biniam Girmay échouent dans leur entreprise. La victoire se jouera au sprint entre les quatre premiers. Harm Vanhoucke lance le sprint pour son coéquipier Thomas De Gendt. Le Belge de 35 ans a facilement battu Davide Gabburo et Jorge Arcas et remporté sa deuxième victoire sur le Giro, dix ans après la première sur le mythique Stelvio. Biniam Girmay a terminé 5ème et Van der Poel 7ème.

Le peloton coupe la ligne à près de quatre minutes de l’aventurier. Si Juan Pedro Lopez a su répondre aux timides attaques de Lennard Kämna pour conserver le maillot rose, Guillaume Martin a fait son apparition sur le podium du classement général (4e à 1’06).

Les choses sérieuses commenceront demain pour les favoris avec l’ascension du redoutable Blockhaus (13km à 8%). Sur les hauteurs des Abruzzes, Romain Bardet, Richard Carapaz et Simon Yates croiseront le fer et donneront une première indication de leur état de forme.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.