Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Danielle Smith menace CBC de poursuites pour couverture du barrage de Coutts

Dans une lettre à l’éditeur de Radio-Canada, Brodie Fenlonet vérifié par Radio-CanadaNouvelles, l’avocat Munaf Mohamed demande, au nom de Danielle Smith, que la société retire ses reportages et présente des excuses en ligne et dans les journaux. Selon la lettre, ces excuses doivent informer les lecteurs qu’il n’y a aucune preuve de malhonnêteté ou de contact direct entre la première ministre (ou quiconque dans son bureau) et les procureurs de la Couronne de l’Alberta concernant des poursuites spécifiques liées à la COVID-19.

La lettre, datée du 2 avril, donne Radio-Canada jusqu’au 28 avril pour agir. Après cette date, Danielle Smith pourrait poursuivre en vertu de la loi albertaine sur la diffamation (Loi sur la diffamation).

Lors d’une conférence de presse indépendante lundi, Danielle Smith a lu un extrait d’une déclaration écrite : Comme vous le savez, de nombreux articles inexacts, trompeurs et peut-être diffamatoires ont été publiés concernant mes discussions avec des responsables de l’application des lois concernant une amnistie pour les poursuites liées au COVID-19..

J’ai précisé que ni moi ni personne de mon équipe n’avons contacté les procureurs de la Couronne, comme on le prétend.

La lettre fait référence à un texte de Radio-Canada publié fin mars et intitulé Danielle Smith a discuté des accusations de COVID «presque chaque semaine» avec des responsables de la justice, selon un appel divulgué. Dans ce texte, des journalistes de Radio-Canada rapportent que le premier ministre de l’Alberta prétendait parler presque chaque semaine accusations liées à la pandémie de COVID-19 avec de hauts responsables du ministère de la Justice, selon un enregistrement d’un appel téléphonique obtenu et vérifié par Radio-Canada/Radio Canada.

Radio-Canada a publié une adaptation française du texte de Radio-Canadaintitulée Danielle Smith a promis à Artur Pawlowski d’essayer de faire abandonner ses accusations.

La lettre indique que ce texte de Radio-Canadaainsi que d’autres articles et émissions récents, chercher de manière transparente à sensationnaliser les allégations que le premier ministre a déjà entièrement traitées et à raviver un récit faux et diffamatoire contre le premier ministre, son bureau, les procureurs de la Couronne de l’Alberta et l’administration de la justice en Alberta.

Interrogé à ce sujet, le chef des affaires publiques de Radio-Canada, mandrin thompsondit dans un mail : Comme nous l’avons toujours dit, nous restons fidèles à notre [processus journalistique] dans ce cas et, si nécessaire, nous le défendrons en justice.

UN couverture irresponsable

L’enregistrement divulgué mentionné dans le texte est celui d’une conversation téléphonique entre Danielle Smith et un pasteur controversé de Calgary, Artur Pawlowski. La discussion a eu lieu début janvier, quelques semaines avant le début du procès de ce dernier en Lethbridge2 février.

Artur Pawlowski fait face à deux chefs de méfait et un chef d’accusation en vertu de la Critical Infrastructure Defence Act de l’Alberta (Loi sur la défense des infrastructures essentielles), en lien avec le blocus du passage frontalier de Coutts l’an dernier qui a paralysé le principal passage frontalier américain de l’Alberta pendant plus de deux semaines. Un juge doit rendre sa décision début mai.

La lettre adressée à Radio-Canada fait également référence à un texte du 19 janvier intitulé Le bureau du premier ministre de l’Alberta a contacté le ministère public au sujet des affaires Coutts : ressorts, et l’appelle signalement irresponsable par Radio-Canadavraisemblablement dans le but de faire sensation avec un récit politique.

Radio-Canada a également publié une version française de ce texte, intitulée Le bureau de Danielle Smith aurait contacté les procureurs sur les poursuites de Coutts.

La lettre indique queen l’absence d’excuses, rétractation et correction de la part de Radio-Canadale premier ministre ne fera aucun commentaire.

Danielle Smith a toujours nié tout comportement inapproprié de sa part dans le cadre de poursuites liées au COVID-19.

Comme je l’ai déjà dit, j’ai demandé à mon équipe de travailler avec le ministère de la Justice pour déterminer si quelque chose pouvait être fait pour accorder l’amnistie aux personnes accusées d’infractions non violentes et non liées aux armes à feu. au COVID-19a affirmé Danielle Smith dans un tweet, le 29 mars, faisant référence à la couverture de Radio-Canada Nouvelles.

Comme indiqué précédemment dans plusieurs entretiens, j’ai reçu un avis juridique du ministère de la Justice recommandant de ne pas continuer à demander l’amnistie, étant donné que plusieurs affaires concernant cette question étaient, et sont toujours, devant les tribunaux. J’ai suivi ce conseil.

Selon les informations de Jean Mazerolle

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page