Skip to content
Cyanobactéries de couleur rose au lac Fortune à Rouyn-Noranda


Découverte dans ce lac il y a quelques années, cette forme rare de planktothrix rubescens est unique en Abitibi-Témiscamingue.

Depuis près d’un an, des chercheurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), en collaboration avec le ministère de l’Environnement, tentent de comprendre le phénomène.

Ils ont découvert que des cyanobactéries se trouvaient dans le lac tout au long de l’année.

Il n’y a pas eu de moment de pause comme il y en a dans les lacs du milieu boréal, c’est parce qu’en hiver ça se calme et en été ça recommence. Ici, nous n’avons qu’un changement de communauté, nous avons beaucoup de cyanobactéries en été, qui fabriquent de la chlorophylle alors qu’elles sont vertes. Et en hiver, le planctothrix prend sa place. Nous avons vu que tout l’hiver, nous avions de grandes communautés de planctothrix même sous la glace.explique Guillaume Grosbois, professeur d’écologie aquatique à l’UQAT.

Les cyanobactéries sont également présentes en hiver dans le lac Fortune.

Photo : Avec l’aimable autorisation de l’Association des résidents de Fortune Lake

Les scientifiques tentent maintenant de comprendre ce qui a conduit à l’apparition de cette forme rare de cyanobactérie au lac Fortune.

Si on parvient à déterminer ce qui se passe au lac Fortune, on pourra l’extrapoler à d’autres lacs qui ont les mêmes problèmes. Ici en Abitibi, c’est assez rare, mais il y a d’autres lacs partout dans le monde qui ont exactement les mêmes problèmes. Il n’y a pas de recherche qui se fait partout, parce qu’ils n’ont pas forcément les moyens, donc on a vraiment la chance de le faire iciexplique M. Grosbois.

L’importance de ne pas consommer l’eau du lac

La Santé publique régionale rappelle aux résidents qu’ils doivent éviter de consommer l’eau du lac, que ce soit pour boire, préparer des aliments ou se brosser les dents.

Stéphane Bessette, chef d’équipe et conseiller en santé environnementale prévient également qu’il ne faut pas faire bouillir l’eau contenant des cyanobactéries car il y a un risque de libérer des toxines, plutôt que de les détruire.

Cyanobactéries de couleur rose au lac Fortune à Rouyn-Noranda

La présence de Planktothrix rubescens est clairement visible dans le lac Fortune.

Photo : Avec l’aimable autorisation de l’Association des résidents de Fortune Lake

Ce message est également porté par l’Association des résidents du lac Fortune, qui souhaite également que les résidents soient informés.

Tout le monde se demande d’où ça vient et pourquoi c’est arrivé, mais tout le monde ne remet pas en cause son comportement en tant qu’habitant. Nous ne pouvons pas prétendre que l’origine est juste à cause des résidents locaux, mais nous sommes sûrement un facteur de grande influence. On n’a plus le choix : le lac crie au secourss’exclame Denise Voynaud.

Elle demande également à la Ville de Rouyn-Noranda de faire appliquer la réglementation sur les installations septiques.

Nous demandons à la Ville d’intervenir pour s’assurer que tous les résidents, leur système de traitement des eaux usées, est conforme, qu’ils en ont un et qu’il est conforme. Cela m’inclut aussi, mais nous ne sommes pas des spécialistes, vous devez l’évaluer pour vous assurer qu’il fait bien son travail.dit Mme Voynaud.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.