Skip to content
Crues printanières : la rivière Harricana sort de nouveau de son lit à Amos


L’eau qui remonte principalement par les égouts pluviaux, car ils sont en dessous du niveau de la rivière en ce moment, a entraîné la fermeture depuis dimanche d’un tronçon de la rue Beaudry et de deux des quatre voies de la rue Principale Sud. L’eau empiète jeudi sur une troisième voie et pourrait éventuellement entraîner la fermeture d’une portion de la rue Principale et un détour par la 1re rue Est.

L’eau envahit déjà une voie en direction sud sur la rue Principale.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Selon les données de la station hydrométrique du ministère de l’Environnement, située à Harricana presque en face de Pikogan, le niveau de la rivière est légèrement supérieur à la moyenne ce printemps. Et selon les projections, le niveau continuera d’augmenter jusqu’au début de la semaine prochaine, avant de redescendre. Mais nous sommes encore très loin des niveaux records de 2019.

Selon les graphiques que l’on peut voir du ministère, il ne devrait pas augmenter plus qu’il ne l’est actuellement. Nous surveillons cela. Je viens ici deux fois par jour pour m’assurer que les données graphiques correspondent à la réalitéexplique Guy Béchard, directeur du Service des incendies et de la sécurité civile de la Ville d’Amos.

Crues printanières : la rivière Harricana sort de nouveau de son lit à Amos

Guy Béchard, directeur du Service des incendies et de la sécurité civile, Ville d’Amos.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Pas de pluie, bonne nouvelle

Au total, 11 immeubles commerciaux et résidentiels du secteur sud de la ville, du côté est du fleuve, sont sous surveillance. Si le niveau venait à monter trop haut, des digues seraient construites pour les protéger, mais rien n’indique pour l’instant qu’elles soient nécessaires.

La crue actuelle s’explique en grande partie par la fonte des neiges et le dégel des sols, mais aussi par le fait qu’il n’y a pas eu de dégel durant l’hiver qui aurait permis une fonte partielle. De plus, les lacs au nord n’ont toujours pas stagné. Et même si du temps chaud et ensoleillé est prévu pour les prochains jours, l’absence de pluie dans les prévisions rassure Guy Béchard.

Crues printanières : la rivière Harricana sort de nouveau de son lit à Amos

La crue occupe déjà une partie du parc Capitaine Yergeau.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Il n’y aura pas d’eau de ruissellement de la terre, juste la fonte de la terre et des lacs. La glace finira par décrocher. Probablement la semaine prochaine, tout devrait se calmer, le niveau de la rivière commencera à baisseril dit.

Jeudi à midi, le niveau de la rivière Harricana atteignait 294,4 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle avait atteint 294,94 mètres au plus fort de la crue du 17 mai 2019.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.