Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Divertissement

Critique de « The Innocent » : un braquage avec un accent français


« The Innocent » de Louis Garrel, que la star du cinéma français a réalisé, écrit et joué, est à peu près aussi mousseux et mordant que les films de braquage, celui qui a plus en commun avec une comédie romantique qu’avec « Dog Day Afternoon ». ” Ce n’est pas un coup. Le film, qui ouvre à l’IFC ce vendredi, est une histoire humaniste enveloppée dans un extérieur amusant et percutant, un peu comme la musique synth-pop française tout au long de sa bande originale.

Abel (Garrel), un jeune homme apathique depuis qu’il a perdu sa femme dans un accident, est proche de sa mère, Sylvie (Anouk Grinberg). Mais leur relation est mise à l’épreuve lorsqu’elle épouse un condamné, Michel, (Roschdy Zem) peu avant sa libération. Les soupçons d’Abel grandissent alors que Michel aide à procurer un magasin de fleurs pour la famille par des moyens mystérieux, amenant Abel à espionner l’ancien con avec son amie proche Clémence (une très charmante Noémie Merlant). Comme on pouvait s’y attendre, Michel n’est pas aussi réformé qu’il le prétend, et Abel se retrouve entraîné dans une entreprise criminelle pour laquelle il n’est en aucun cas équipé.

Garrel sait maintenir la tension tout au long du film sans provoquer de crise de panique chez le public, et il parvient même à l’imprégner ici et là d’une touche stylistique. (Le fait qu’Abel et Clémence travaillent dans un aquarium aide certainement avec des visuels inhabituels.) Mais la valeur de divertissement de « The Innocent » ne réside pas dans le braquage réel – qui équivaut à un peu plus qu’une cargaison de caviar à un relais routier – mais dans sa comédie légère, son intrigue romantique en chiffres et son drame familial relatable greffé sur une prémisse absurde. Il s’agit, comme le commande un personnage dans un restaurant, d’un « Coke Zero avec du sucre » d’un film.

L’innocent
Non classé. En français, avec sous-titres. Durée : 1h39. Dans les théâtres.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de Remon Buul

Remon Buul

Chairman of the board of directors responsible for organizing and developing the general policy of the website and the electronic newspaper, he is interested in public affairs and in monitoring the latest international developments.
Bouton retour en haut de la page