Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Couvrir l’Ukraine : l’histoire qui s’écrit, par Serge Halimi & Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique


Imprimerie de journaux du CIRA à Saint-Vulbas, dans l’est de la France, 20 avril 2023

Olivier Chassignole · AFP · Getty

UNselon au New York Times, Google a développé un outil d’IA capable de rédiger des articles d’actualité. Cependant, la couverture médiatique de la guerre en Ukraine suggère qu’en matière d’écriture automatique, les auteurs de lignes directrices pourraient être imbattables.

En France, le trio irréductible de Le Monde, Le Figaro et Libération donner le ton et parfois même répéter textuellement les mêmes slogans. Le Figaro a déclaré le 10 août 2023 que « céder à Poutine signifierait une défaite stratégique catastrophique pour l’Occident… Les alliés de Kiev doivent accélérer le rythme et la qualité des livraisons d’armes ». Le 14 août, Serge July a rappelé à ses lecteurs Libération qu’« il s’agit d’une guerre au cœur de l’Europe contre des régimes autoritaires et non démocratiques qui privilégient la force et la tyrannie ». Et le 18 août Le MondeL’auteur principal de l’ouvrage a prévenu : « Oui, cette guerre risque d’être longue. Et le seul moyen de l’écourter est d’augmenter l’assistance militaire à l’Ukraine. France Inter, LCI (La Chaîne Info), BFMTV et la plupart des autres médias chantent le même hymne.

Ces guerriers du clavier, prêts à se battre, mais à bonne distance du front, mobilisent des experts à l’appui de leurs analyses : les mêmes visages qui font le tour de tous les réseaux, dont Thomas Gomart, François Heisbourg, Bruno Tertrais. et Michel Duclos.

Mais c’est Pierre Servent qui occupe le plus souvent la vedette. En tant que « spécialiste de défense et de géopolitique » chez TF1-LCI et « conseiller de défense » pour Le Parisien, il est si souvent dans les studios de France Inter qu’il devrait y avoir son propre lit de camp. Son approche rigoureuse s’apparente parfois à celle de Tintin au pays des soviets, dans lequel le jeune héros intrépide découvre les maux du communisme. Il a accusé à plusieurs reprises les Russes de saboter leur propre gazoduc Nord Stream 2, même s’il reconnaît n’en avoir « aucune preuve » (LCI, 30 octobre 2022). Mais il n’y a aucun risque qu’il soit considéré comme un théoricien du complot. Cette étiquette est réservée aux critiques du récit dominant. (…)

Article complet : 1 634 mots.

Cet article peut être lu par les abonnés


mondediplo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page