Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Coups, discothèque, chien de Saint-Hubert… Ce que l’on sait de la disparition d’Erwan, 18 ans, dans les Deux-Sèvres

Porté disparu depuis dimanche 11 février au petit matin après avoir quitté une discothèque des Deux-Sèvres, Erwan, 18 ans, est toujours introuvable.

Une commune entière recherche Erwan. Depuis la nuit de samedi à dimanche, le jeune majeur de 18 ans a disparu à Moncoutant-sur-Sèvre, dans les Deux-Sèvres. D’importants moyens humains et matériels ont été mobilisés ce lundi 12 février, jusqu’ici en vain.

• Disparu après avoir quitté une boîte de nuit

Erwan n’a plus donné signe de vie depuis sa sortie de la discothèque « La Morinière » à Moncoutant-sur-Sèvre (79), vers 2h30 du matin dans la nuit de samedi à dimanche. Cet étudiant en BTS banque à Poitiers a passé la soirée avec ses amis dans cet établissement où se produisait un rappeur.

« Au regard de la chronologie des faits, les dernières images prises à la sortie de la discothèque où il a passé la soirée ont été prises peu avant 3 heures du matin », a indiqué le parquet des Deux-Sèvres à BFMTV.

Selon Karine, sa belle-mère, « on le voit traverser le parking de la discothèque, puis plus rien à cause d’un projecteur qui éblouit la caméra ». « Il a été expulsé de la discothèque », a-t-elle déclaré à BFMTV, ajoutant que ce n’était pas un garçon agressif, qu’il n’était pas violent.

Selon nos informations, Erwan était fortement ivre et a été expulsé de la discothèque par les agents de sécurité pour un incident « sans gravité ».

« La famille et les amis ont évoqué un comportement inhabituel de la part d’Erwan », poursuit Louis-Marie Guérinau, maire de Savoir, la commune où a grandi Erwan.

• Inquiétudes familiales

Dimanche matin, à 10h15, la sœur d’Erwan, Chloë, a publié un avis de recherche sur son compte Facebook. « Si quelqu’un a vu ou voit quelque chose, faites-le-nous savoir… Il porte un jean noir, un sweat-shirt Nike vert foncé, des baskets noires et blanches », a-t-elle écrit.

Avant d’ajouter : « Nous ne voulons pas être hâtifs dans nos conclusions, il se peut simplement qu’il soit avec quelqu’un qu’il connaît mais nous sommes tous inquiets quoi qu’il en soit. »

Prévenus, les gendarmes ont commencé leurs recherches dimanche. Cinq patrouilles de police, un hélicoptère, une équipe cynophile et une brigade nautique ont été mobilisés pour arpenter les nombreux plans d’eau autour de la discothèque.

« Nous sommes désemparés, dans une angoisse sans nom. Toute sa famille est dans une inquiétude inimaginable », mais « nous gardons espoir », a lancé sa belle-mère sur BFMTV.

« Aujourd’hui, on imagine le pire, s’inquiète-t-elle. (…) Erwan est très sociable, très calme. Un adolescent en bonne santé, sans problèmes, qui ne boit pas de mauvais alcool.

Chez Savoir, l’incompréhension est de mise. « Erwan est vraiment un jeune très sérieux qui n’a jamais fait de bruit dans la commune de Sallais », a témoigné le maire de Saître Louis-Marie Guérinau sur notre antenne. Il ajoute qu’Erwan est « très discret, quelqu’un de bien intégré dans la vie sociale locale, quelqu’un sans histoire ».

• Aucune piste exclue

Ce lundi, la gendarmerie nationale a lancé un appel à témoins pour une disparition inquiétante. Une enquête pour disparition inquiétante a également été ouverte, a confirmé le parquet des Deux-Sèvres à BFMTV.

Une vingtaine de gendarmes étaient mobilisés ce lundi matin, accompagnés d’un hélicoptère et d’un chien Saint-Hubert, spécialisé dans la recherche d’êtres humains. Menées d’abord par les gendarmes, les recherches ont pris une tournure à la mi-journée : plus d’une centaine de personnes ont participé à une fouille citoyenne, encadrée par les gendarmes qui donnaient les instructions.

Les gendarmes, aidés de bénévoles, ont procédé à une sectorisation, de nombreux lieux ont été explorés comme les abords de la discothèque, les voies d’accès ou encore les fossés, a appris BFMTV de source proche de l’enquête.

En milieu d’après-midi, une vingtaine de gendarmes restaient sur place, assistés de bénévoles et de la Croix-Rouge. L’objectif était ensuite de fouiller dans des endroits où les chiens ne marquaient pas.

Selon la famille, « rien n’a été trouvé, toutes les zones ont été explorées ».

En fin de ce lundi après-midi, les recherches étaient terminées. Toutes les pistes sont encore explorées à ce stade, selon une source proche de l’enquête. Si les recherches ne sont pas concluantes mardi – où le même dispositif devrait être reconduit – la brigade nautique de La Rochelle sera mobilisée mercredi.

Boris Kharlamoff, Mélanie Vecchio et Théo Putavy

gn france

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page