Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
NouvellesNouvelles locales

Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux


Il fallait voir leurs yeux briller pour comprendre la grandeur du moment pour ces nombreux supporters venus célébrer l’exploit de l’attaquant des Golden Knights de Las Vegas Jonathan Marchessault qui est passé par la Place Jean-Béliveau avec la coupe Stanley et le trophée Conn. -Smythe samedi.

PHOTO AGENCE QMI, PASCAL HUOT

Après avoir remporté les grands honneurs en juin dernier, c’est avec fierté et un grand sourire que les anciens Remparts sont allés à la rencontre des partisans.

C’est suite à une vidéo retraçant son parcours de junior à vainqueur de la coupe Stanley que le #81 est arrivé assis à l’arrière d’une BMW, accompagné de ses fils et de ses deux prestigieux trophées. tandis que la chanson d’entrée habituelle des Golden Knights, John Wick Mode, pouvait être entendue.


Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux

PHOTO AGENCE QMI, PASCAL HUOT

Pour plus d’un millier de supporters, pas question de manquer cet événement malgré le mauvais temps puisque ce n’est pas tous les jours que ces prestigieux trophées sont en ville. Ils ont également pu recevoir des autographes pendant une trentaine de minutes, tandis que plusieurs cartons, maillots et casquettes passaient sous le Sharpie.


Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux

PHOTO AGENCE QMI, PASCAL HUOT

C’est le cas d’Alexis Simard et Thomas Roy, deux jeunes hockeyeurs qui attendaient ce moment avec impatience arborant fièrement leurs chandails des Golden Knights.

« On avait vraiment hâte, c’est rare qu’on puisse la voir (la Coupe Stanley) on ne pouvait pas la rater », a confié l’un des deux jeunes.


Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux

Alexis Simard et Thomas Roy, 11 ans

Crédit : Nicolas St-Pierre

Certains chanceux ont même eu la chance de faire dédicacer leur chandail par la personne nommée MVP du tournoi printanier.

Félix Richard, un garçon de 9 ans, était encore sans voix lorsqu’il s’est entretenu avec le Journal. Le jeune ne savait pas quoi dire, mes yeux parlaient d’eux-mêmes.


Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux

Félix Richard, 9 ans, du Québec

Crédit : Nicolas St-Pierre

« Il en rêvait depuis le moment où il a su que l’événement allait avoir lieu. C’est vraiment un beau moment et c’est très généreux de sa part », a déclaré son père.

Un exemple Pour les jeunes

Pour Steve Dubé, passionné de hockey, c’était aussi l’occasion rêvée de souligner le parcours atypique de Jonathan Marchessault, qu’il considère comme un exemple à suivre pour les jeunes.

« Il est une source de fierté pour le Québec. Ce gars n’a jamais été repêché et il a quand même remporté la coupe Stanley et le trophée Conn-Smythe. C’est un modèle, il a travaillé dur et aujourd’hui il mérite largement ce qui lui arrive », a-t-il confié aux côtés de son fils.


Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux

Steve Dubé et son garçon Justin

Crédit : Nicolas St-Pierre

Dans une courte entrevue avec les médias, Jonathan Marchessault a lui-même expliqué que son parcours n’était pas celui d’un choix de première ronde, mais que l’important est d’y croire.

« Je me suis rendu là où personne ne pensait que je pouvais me rendre. Il n’y a que moi qui y ai cru. Je suis vraiment fier et je ne changerais rien à ma carrière », a déclaré le joueur de hockey.

Il veut également être une source d’inspiration non seulement pour ses fils, mais pour tous les jeunes joueurs de hockey qui aspirent un jour à jouer au calibre de la LNH.


Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux

PHOTO AGENCE QMI, PASCAL HUOT

« Cela fait cinq ans que je dis à mon garçon de 9 ans que c’est le trophée le plus difficile à gagner. Chaque année, il me demandait pourquoi nous ne l’avions pas gagné et je lui disais que c’était difficile et que peut-être que je ne le gagnerait jamais, mais il faut toujours y croire », a-t-il déclaré. ajoutée.

Pas de complexe pour les Québécois

Il a aussi voulu honorer le hockey québécois en soulignant les succès du Blizzard du Séminaire Saint-François et des Remparts de Québec.

Il en a profité pour prendre une photo avec la coupe Stanley et le trophée Conn-Smythe, la coupe Memorial, le trophée Gilles-Courteau ainsi que celui du championnat national U18.


Coupe Stanley et Conn-Smythe au Québec : Jonathan Marchessault rend les gens heureux

PHOTO AGENCE QMI, PASCAL HUOT

« Le hockey au Québec est symbolique cette année. Je trouve que mettre en valeur le Québec, qui a été gagnant cette année dans le monde du hockey et mettre les cinq coupes les unes à côté des autres pour prendre une photo, montre que 2023 a été une bonne année », a-t-il déclaré. il jette.

«Cette photo restera dans l’histoire et nous rendra fiers en tant que Québécois», a-t-il conclu, fier de ses origines.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de francaisenouvelles

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page