Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Clermont s’impose de peu face au Racing 92 en Top 14


Le match : 23-18

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette rencontre n’a pas atteint des sommets. La faute, sans doute, à cette température glaciale est tombée sur Marcel-Michelin. Mais aussi l’indiscipline grossière de la trentaine de comédiens, particulièrement fébriles. Pourtant, les Clermontois ont réussi à inscrire deux essais très rapidement dans le match, alors qu’ils étaient encore tous au chaud à la sortie des vestiaires. Et c’est là qu’ils ont scellé leur succès.

Alors que leur mêlée puis leur alignement étaient pénalisés, les Auvergnats entamaient leurs premiers temps forts, conclus par le centre George Moala (10e) et, sur une action casquette, par leur ailier Bautista Delguy (16e) pour mener 14-0. Les Racingmen ont répondu avec leur ouvreur du match Tedder, auteur de deux buts sur penalty (21e, 29e) mais ont gâché un temps fort dans la zone des buts (34e). Au contraire, ils se sont retrouvés en infériorité numérique (carton jaune contre Tedder pour plaquage illégal, 40e) et ont encaissé de nouveaux points pour se retrouver menés à la pause, 17-6.

En seconde période, ces mêmes Franciliens ont vu deux nouvelles mises en évidence annihilées par l’arbitre (47e) puis par la défense clermontoise bien en place pour bloquer un ballon porté (62e). Déconnectés, ils ont ensuite encaissé un deuxième but sur penalty signé Benjamin Urdapilleta (50e, 20-6). Dans le dernier quart d’heure, les Auvergnats semblaient intéressés par un troisième essai, synonyme de bonus offensif. Mais ils furent trop maladroits pour finaliser leurs intentions.

Pire, ils ont encaissé deux essais, le premier sur une combinaison en première intention derrière une touche inscrite par Kitione Kamikamica grâce à une passe acrobatique d’Inia Tabuavou (71e), le suivant en infériorité numérique (carton jaune contre Bibi Biziwu à la 73e) sur une passe à ras de terre dans le côté fermé pour son ailier Donavan Taofifenua (78e). Ils se sont même fait des frayeurs jusqu’au bout alors que les Racingmen, avec ce bonus défensif, restent leaders au classement.

71

Comme le nombre de minutes écoulées avant que le Racing 91 n’inscrive son premier essai, samedi soir, à Marcel-Michelin.

Le fait : un comptoir francilien bien élevé

Jusqu’à la cinquantième minute, la formation du Racing 92 a dominé. Principalement grâce à son deuxième ligne Cameron Woki, roi des airs. L’international français a dominé la ligne de touche, captant six ballons, que ce soit sur un lancer francilien ou contre lui, ce qui a empêché les Clermontois d’avoir des occasions franches pour débuter la rencontre.

gn sprts

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page