Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

« C’est une des choses les plus cruelles que j’ai jamais vécues » : une société propose des photos de classe effaçant les enfants handicapés

l’essentiel
Au Royaume-Uni, une société de photographie a offert aux parents la possibilité d’acheter la photo de classe de leurs enfants sans que les élèves « aient des besoins complexes ». Parmi les enfants retirés des photos se trouvait une fillette de neuf ans atteinte de paralysie cérébrale et en fauteuil roulant.

Cette proposition a indigné les parents d’élèves de l’école primaire d’Aboyne, dans l’Aberdeenshire. L’entreprise engagée par l’établissement pour réaliser les photos de classe a tout simplement laissé le choix aux parents qui souhaitaient « effacer » les enfants ayant des besoins spécifiques des tirages de référence Slate, selon les révélations de L’indépendant.

«Dévasté au-delà de toute croyance»

Au moment de sélectionner la photo de classe de leur choix via un lien reçu par email, les pères et les mères étaient stupéfaits. Ils avaient le choix entre deux versions disponibles : la photo classique et celle où les enfants ayant des besoins particuliers n’apparaissent pas. Pour les parents des enfants concernés, le choc est total. Une mère dont l’enfant faisait partie des exclus avoue avoir le cœur brisé : « Donner aux gens la possibilité d’effacer ma fille de l’histoire pour des raisons d’optique est franchement inhumain. L’une des choses les plus cruelles que je n’ai jamais vécues. » Lisa Boyd, maman pour la deuxième fois, a également déclaré que sa fille Lily, atteinte de paralysie cérébrale et en fauteuil roulant, avait été retirée d’une photo alternative.

L’école n’est pas responsable de l’incident

Parents interrogés par L’indépendant a tenu à préciser que l’établissement – ​​qui dispose d’un centre dédié aux étudiants ayant des besoins supplémentaires – offre un environnement inclusif et qu’il n’est pas responsable de cet incident. Le Conseil de l’Aberdeenshire a présenté ses excuses aux parents, soulignant que la décision avait été prise indépendamment de l’école, qui a immédiatement supprimé le lien vers les photos.

Lire aussi :
Des écoliers se mettent en situation de handicap

La société de photographie a déclaré avoir ouvert une enquête, mais a refusé de commenter davantage.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page