Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles techniques

Ce tissu recharge les smartphones grâce à un nouveau type de batterie

Une équipe de chercheurs a réussi à créer une batterie flexible basée sur un matériel abondant et très facile à trouver. Le résultat ouvre la voie à des batteries moins chères et plus respectueuses de l’environnement.

Batterie au calcium
Crédits : Lei Ye et al

Depuis que nos appareils fonctionnent sur batterieles chercheurs travaillent sans relâche pour proposer des modèles plus efficaces et plus respectueux de l’environnement. Mais la grande majorité des batteries actuelles sont encore constituées de lithium. Une ressource rare, coûteuse à extraire, qui nécessite beaucoup d’eau et d’énergie, sans compter que son recyclage est complexe, entraînant gaspillage et pollution.

Nous commençons tout juste à trouver des alternatives comme Microsoft, qui a utilisé l’intelligence artificielle pour évaluer les candidats potentiels. L’utilisation de sodium C’est aussi une réalité qui profitera aux voitures électriques. Le matériel utilisé par les chercheurs chinois est différent. C’est le métal divalent (qui a deux fonctions) le plus abondant sur Terre : LE calcium. Le problème est que tel quel, il permet de créer batteries à haute densité énergétiquemais utilisation très limitée. Ils ne peuvent être rechargés que quelques fois à température ambiante avant de rendre l’âme.

Cette batterie flexible économique et écologique peut être tissée pour recharger un smartphone

Pour surmonter ce problème, l’équipe de scientifiques n’a pas utilisé d’oxyde de calcium, mais peroxyde de calcium. Vous les avez autour de vous sans le savoir. On le retrouve dans le dentifrice, le chewing-gum, le caoutchouc, certains aliments, etc. La batterie ainsi créée supporte 700 cycles de chargeet particulièrement, elle est flexible. L’électrolytela substance conductrice, est ici composée de nanotubes de carbone recouverts de calcium. Un autre nanotube entoure l’ensemble pour former la cathode, d’où sort l’énergie.

Résultat : les chercheurs ont tissé les fibres ainsi obtenues en une sorte de serviette capable de recharger un smartphone, comme on peut le voir sur la photo d’illustration de cet article. Même si les possibilités sont nombreuses, il s’agit pour l’instant d’un concept loin d’être commercialisable. La charge de la batterie est toujours inefficace caril nécessite plus d’énergie qu’il ne peut en fournir par la suite. Toutefois, une fois ce problème résolu, il ouvrira la voie à batteries presque exclusivement constituées de matériaux peu coûteux et largement accessibles.

Source : Monde de la chimie

gn tech

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page