Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Ce que l’on sait de l’empoisonnement de deux enfants par la bactérie E. coli après avoir mangé du fromage

Deux enfants âgés de 18 mois et 7 ans ont été hospitalisés suite à de graves complications. Ils avaient consommé du morbier, un fromage dont plusieurs références ont fait l’objet d’un rappel sanitaire en décembre.

Publié


Temps de lecture : 3 minutes

Fromage AOP Morbier, le 10 septembre 2020 à Besançon (Doubs).  (PHILIPPE ROY / AFP)

Deux enfants ont été hospitalisés en décembre pour une grave intoxication à la bactérie E. coli, ont déclaré vendredi 9 février leurs parents à France 2, confirmant les révélations de plusieurs médias. Il s’agit d’une fillette de 7 ans et d’un bébé de 18 mois, sans attaches familiales mais originaires du Rhône. Tous deux avaient récemment consommé du morbier, un fromage dont plusieurs références ont fait l’objet de rappels en raison de la présence potentielle d’E. coli, la bactérie déjà impliquée dans l’affaire d’intoxications liées aux pizzas de l’usine Buitoni à Caudry (Nord). . Les deux familles ont porté plainte contre X. Franceinfo fait le point sur ce que l’on sait de ces deux affaires.

Une fillette de 7 ans risque de perdre ses reins

Elise, 7 ans, est hospitalisée depuis fin décembre. « Nous l’avons emmenée au centre médical de garde le 24 au soir »alors qu’elle souffrait de maux de ventre, après avoir consommé du morbier la veille, a raconté son père à BFMTV. « Ils ont confirmé le diagnostic de gastro, car ils ne pouvaient rien voir d’autre avec ce dont ils disposaient et compte tenu des symptômes qu’elle présentait. » La présence de la bactérie E. coli, pouvant provoquer des intoxications, a été détectée quelques jours plus tard.

Depuis, la petite fille de Saint-Etienne-des-Oullières (Rhône) est hospitalisée à Bron, près de Lyon. « Elle n’a toujours pas récupéré les fonctions de ses reins. Les chances sont de plus en plus minces qu’elle les récupère.”son père s’inquiète. « Elle ne peut plus faire de sport, elle ne peut plus aller nager… »confie-t-il à France 2. « Nous sommes connectés la nuit, nous ne pourrons donc pas partir en vacances ni passer le week-end.

Un bébé de 18 mois placé dans le coma

Une contamination similaire a eu lieu dans une autre famille du Rhône en décembre. Clara, une enfant de 18 mois, a également été hospitalisée après avoir été empoisonnée à E. coli, ont indiqué ses parents vendredi à France 2, comme le rapporte BFMTV.

Elle a également mangé du morbier le 19 décembre, acheté cette fois à Meyzieu, en banlieue lyonnaise, rapporte BFMTV. Elle a subi une dialyse pendant trois semaines et a été placée dans un coma artificiel pendant 25 jours, détaille la chaîne, qui précise que la petite fille est désormais réveillée, mais souffre de douleurs rénales et a la main gauche paralysée. « Elle se remet lentement, mais nous ne pouvons pas nous dire quelles seront les conséquences neurologiques »détaille sa mère à France 2. « Elle a du mal à marcher, on ne sait pas si elle aura une mobilité complète »ajoute son père, qui s’inquiète « ses facultés cérébrales »et ainsi « son avenir ».

Morbiers rappelés par les autorités sanitaires

Les deux hospitalisations sont survenues après l’ingestion de morbier, acheté dans les supermarchés E.Leclerc. Une variété de fromage dont plusieurs références ont fait l’objet de rappels en raison d’un risque de présence de la bactérie E. coli en décembre et janvier. Ces rappels sont toujours présents sur le site officiel qui regroupe les alertes sur les produits dangereux. Certains remontent cependant à la consommation des fromages par les deux enfants du Rhône. « Toutes les références aux produits concernés ont été supprimées de nos rayons dans tous les magasins »répond à France 2 le groupe E.Leclerc, samedi.

« Il est difficile de comprendre comment un rappel de produit peut être organisé de manière aussi inefficace », dénonce l’avocate Nathalie Goutaland, qui représente les parents des deux enfants empoisonnés. Ils ont porté plainte contre X, annoncent-ils à France 2.

Les autorités sanitaires ont annoncé avoir demandé ces rappels de fromages mi-décembre, après six cas de contamination d’enfants de moins de 3 ans dans une garderie de Toulouse, tous sortis depuis de l’hôpital. Un lien avait été établi avec des fromages au lait cru produits par l’entreprise Route des terroirs dans une usine du Jura. Deux familles ont porté plainte, a rapporté France Bleu Occitanie.

« Nous avons procédé à une analyse des causes et il est apparu qu’il y avait un écart par rapport au plan de contrôle du secteur morbial. (…) Par principe de précaution, nous avons bloqué toutes les activités de fabrication et de raffinage qui y sont désormais présentes »a expliqué un chef d’entreprise à France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

gn france

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page