Skip to content
Calgary brille dans le monde du disc golf

Plus de 35 000 parties de disc golf ont été jouées à Baker Park, dans le nord-ouest de Calgary, en 2021.

La demande est exponentielle. C’est incroyable. Je n’ai jamais fait partie d’un tel phénomènes’est enthousiasmé le président du Calgary Disc Golf Club, James Koizumi.

Le sport existe depuis plusieurs décennies, mais la pandémie a contribué à le populariser.

Le disc golf faisait déjà partie des sports à très forte croissance, puis le COVID-19 est arrivé et la pratique a explosé. C’est une activité de plein air sécuritaireobserve le conseiller municipal et amateur de disc-golf Gian-Carlo Carra.

Le disc golf consiste à lancer un disque dans un panier en métal comme celui-ci.

Photo : Radio-Canada / James Young

Il note également que le sport est très abordable puisqu’un disque coûte en moyenne une vingtaine de dollars et que l’accès aux cours est généralement gratuit.

Vous voyez des familles, des couples à un rendez-vous. C’est vraiment passé d’un sport de niche à quelque chose auquel tout le monde participe, quel que soit son âge.

L’augmentation des amateurs permet aussi de professionnaliser le sport, selon l’un des bénévoles du Club Josh Meijndert. Les compétences des joueurs ont été multipliées par 10. […] Il y a tellement plus de tournois, de camps d’entraînement, de ligues. Cela contribue à la qualité et à l’expérience des joueursil observe.

Il est lui-même l’un des douze membres de l’équipe canadienne à participer cette année au Championnat mondial de disc golf amateur.

Et les opportunités d’affaires se multiplient

Au moins quatorze terrains de golf existent maintenant à Calgary.

Cette popularité a rattrapé les magasins de sport. À Sport de vieles murs sont couverts de disques de toutes les couleurs.

Les gens viennent acheter un kit d’initiation avec trois disques. Puis ils reviennent pour un quart pour lancer plus loin ou plus précisémentexplique le directeur commercial de Sport de vie George Smith. Nous voyons beaucoup plus de jeunes et de familles.

La popularité du disc golf est telle que les fabricants limitent l’offre aux entreprises, selon Lifesport.

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Boissonneault

Avant la pandémie, le commerce commandait des disques à quatre marques pour répondre à la demande. Aujourd’hui, il y a des disques de 18 marques.

Plus l’activité devient populaire, plus l’offre de disques et d’accessoires se diversifie, ajoute George Smith. Les professionnels apposent leurs signatures et le design des disques se précise.

J’étais juste un débutant et maintenant je suis aussi un collectionneuril admet.

Une stratégie municipale nécessaire

Le conseiller municipal Gian-Carlo Carra estime cependant qu’il faut réfléchir à cet afflux de disc golfeurs.

J’aimerais utiliser cette cinquième nomination de cours le plus achalandé pour mettre en œuvre une stratégie municipale de classe mondialeil explique.

Il souhaite identifier le nombre de parcours nécessaires pour s’adapter à la croissance du sport et atténuer les impacts sur les parcs. Si vous avez trop peu de cours, l’herbe disparaît [ce qui nuit aux arbres]. Il faut laisser aux arbres le temps de se régénéreril a dit.

Avec des informations de James Young

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.