Skip to content
Bombardier : un carnet de commandes qui améliore les finances


Bombardier a profité d’un carnet de commandes bien rempli pour ses jets d’affaires pour réduire sa perte enregistrée au premier trimestre de son exercice 2022, qui s’est terminé le 31 mars.

• Lisez aussi : SNC-Lavalin augmente ses revenus de services d’ingénierie au premier trimestre

• Lisez aussi : Investissement Québec : condamné à la médiocrité si les bonis sont abandonnés

• Lisez aussi : L’année s’annonce difficile pour les marchés

L’avionneur est ainsi parvenu à réduire sa perte par rapport à la même période de l’année 2021, qui s’est élevée à 69 millions de dollars, soit 3 cents US par action, contre 173 millions de dollars US, soit 7 cents US. par action l’an dernier.

L’avionneur a pu compter sur la bonne tenue de ses nouvelles commandes, avec un carnet de commandes qui a augmenté de 1,3 G$ US depuis le début de l’année pour atteindre 13,5 G$ US.

Avec 21 avions déjà livrés, Bombardier s’est dit « sur la bonne voie » pour sa prévision de 120 livraisons d’ici la fin de son exercice 2022.

«Nous avons décollé rapidement en 2022, soutenus par la bonne performance de l’an dernier et le maintien de conditions de marché favorables», a souligné jeudi Éric Martel, président et chef de la direction de Bombardier.

« Grâce à de fortes nouvelles livraisons et de nouvelles commandes et à l’excellente performance de nos activités de service après-vente, nous continuons d’accélérer nos progrès vers l’atteinte de nos objectifs à long terme », a-t-il ajouté. .

Cependant, les revenus de l’entreprise n’ont pas augmenté au cours de ce trimestre, affichant une baisse de 7% pour atteindre 1,2 milliard de dollars US, contre 1,3 milliard de dollars US au cours de la même période en 2021.

M. Martel a néanmoins soutenu que l’entreprise se donnait « quelques mois » pour évaluer les répercussions que la guerre en Ukraine pourrait avoir sur les résultats de Bombardier.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.