Skip to content
bientôt le retour du masque dans les transports ?


Posté

Article écrit par

bientôt le retour du masque dans les transports ?

AC Roth, S. Guillaumin, P. Caron -France 3

France Télévisions

Le nombre de contaminations au Covid-19 repart à la hausse, mercredi 22 juin. Certains scientifiques parlent déjà d’une nouvelle vague et réclament le retour du masque obligatoire dans les transports.

Une pharmacie effectue environ 100 tests antigéniques par jour. C’est quatre fois plus que les semaines précédant celle du lundi 20 juin. Les tests sont désormais plus nombreux, mais aussi plus souvent positifs au Covid-19. Après une accalmie, la reprise de l’épidémie est bel et bien là. Le 6 juin, 20 000 cas positifs ont été enregistrés, contre 44 041 le 16 juin. Avec une variante BA.5 plus contagieuse que les précédentes, et à l’approche des vacances, faut-il rétablir le port du masque dans les transports ?

Son retour est envisagé par le professeur Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale contre la pandémie. « Je pense que dans les transports en commun, c’est probablement raisonnable. Certainement pour les personnes fragiles, et je dirais probablement pour la population en général »a-t-il expliqué sur le plateau de Télématin, mercredi 22 juin. Avec le masque, les spécialistes ont mis en avant une autre mesure : accélérer la vaccination des 9 millions de Français éligibles à la quatrième dose, c’est-à-dire les plus de 60 ans et les personnes immunodéprimées.

Inscription à la Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Inscription à la Newsletter

articles sur le même sujet

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.