Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
NouvellesNouvelles locales

Beterbiev contre Smith au Centre Vidéotron : « Le vrai renouveau de la boxe au Québec »


Le noble art ne connaît pas sa période la plus faste, mais le gala qui opposera le champion du monde unifié des mi-lourds, Artur Beterbiev, au prétendant Callum Smith, le 19 août au Centre Vidéotron, sera le « véritable renouveau de la boxe ». au Québec », selon la présidente de Eye of the Tiger Management, Camille Estephan.

«C’est une grande fierté d’amener ce combat ici. Pour ceux qui doutent que la boxe soit en bonne santé au Québec, on montre qu’on peut encore faire de belles choses. Nous garderons cela élan pour les années à venir », a souligné celui qui organise la soirée en association avec Top Rank et Matchroom Boxing.

La nouvelle, qui avait d’abord été colportée par son collègue Réjean Tremblay, est donc confirmée. Ce sera le premier combat pour le titre mondial au Québec depuis la dramatique finale du 1euh Décembre 2018 entre Adonis Stevenson et Oleksandr Gvozdyk.

Pour l’occasion, Estephan attend au moins 5 000 personnes pour assister au duel entre le champion WBC, WBO et IBF contre le prétendant obligatoire WBC. La soirée sera diffusée sur ESPN et la plateforme web Punching Grace.

Alors que le promoteur parle d’entrer dans l’histoire, l’entraîneur Marc Ramsay a quant à lui décrit Beterbiev comme « le meilleur spectacle au Québec, tous sports confondus ».


Oeil du Tigre Président de la Direction, Camille Estephan

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUÉBEC

Oeil du Tigre Président de la Direction, Camille Estephan

Le meilleur jusqu’ici

Beterbiev n’était pas présent pour la conférence de presse au Centre Vidéotron, le Montréalais d’adoption s’entraînant déjà en altitude dans sa Russie natale.

Aux yeux de Ramsay, le Britannique Smith sera sans doute son plus grand défi à ce jour, lui qui a subi sa seule défaite en 30 combats aux mains de Canelo Alvarez, en décembre 2020.

« C’est le meilleur boxeur que nous ayons affronté », a déclaré l’expérimenté, qui s’occupera exclusivement de Beterbiev, tandis que son autre protégé Christian Mbilli sera confié aux bons soins de Russ Anber et Samuel Décarie.

«Ce n’est pas une situation que j’aime, mais l’ampleur de ce combat signifie que je ne peux pas avoir mon esprit dans plusieurs endroits différents. Toute mon attention sera sur Artur.

« Smith est un boxeur complet de 6’3″ avec une longue portée. Il a beaucoup d’habileté, de vitesse et de puissance. C’est un dossier complexe, mais c’est un défi fascinant pour nous », a poursuivi Ramsay.

Ce dernier n’a pas caché que le premier choix aurait été d’affronter le champion WBA Dmitrii Bivol, mais « côté négociation, c’est très fermé de l’autre côté », a-t-il rapporté.

Kean une action


Avant la conférence de presse, Simon Kean s'est entretenu avec Leïla Beaudoin.

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUÉBEC

Avant la conférence de presse, Simon Kean s’est entretenu avec Leïla Beaudoin.

En plus de Beterbiev, les fans auront plusieurs grands noms de la boxe québécoise à surveiller.

Chez les poids lourds, le Trifluvien Simon Kean (23-1, 22 K.-O.) en sera à son premier combat depuis sa victoire face à Eric Molina en mars. Une autre victoire le propulserait dans le top 10 mondial.

« On a eu des combats de préparation pour monter progressivement et on s’est lancé dans les gros défis sur les chaînes de télévision américaines. je pense que je suis dans mon prime. Les poids lourds, on mûrit plus tard », a relevé le pugiliste de 34 ans, que la rumeur envoie dans l’arène face à Otto Wallin (25-1, 14 KO) même si rien n’est confirmé.

Leïla veut briller


Trois boxeurs établis au Québec seront en action, soit Leïla Beadoin, Wilkens Mathieu et Clovis Drolet.

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUÉBEC

Trois boxeurs établis au Québec seront en action, soit Leïla Beadoin, Wilkens Mathieu et Clovis Drolet.

Le champion des super-moyens WBC Continental Americas et WBA International Christian Mbilli (24-0, 20 KO) sera en action, mais son rival n’est pas non plus confirmé. C’est la même situation pour tous les autres boxeurs.

L’undercard mettra également en vedette Leïla Beaudoin (9-1, 1 KO), déclarée perdante controversée lors de son dernier combat malgré la fracture de la mâchoire de sa rivale mexicaine. Elle a depuis été classée cinquième au monde par The Ring et neuvième par la WBA.

« L’annonce du Ring en dit long sur ma dernière décision de combat. J’ai envie de montrer ce dont je suis capable face à un grand adversaire pour m’imposer sur la scène internationale », a-t-elle déclaré.

Les autres boxeurs impliqués sont Wilkens Mathieu (2-0, 1 KO) et Clovis Drolet (13-1, 9 KO), qui seront de retour après une absence de deux ans.

Les billets seront mis en vente vendredi midi.

Christian Mbilli est revenu de l’enfer

Le Montréalais d’origine française Christian Mbilli croit que son combat légendaire contre Carlos Gongora le 23 mars, au cours duquel il a lutté pour maintenir sa fiche parfaite, l’aidera à passer au niveau supérieur.

Dans un huitième round inoubliable, Mbilli a vacillé après avoir été durement touché à plusieurs reprises. Il a repris ses esprits pour terminer fort et est classé comme le candidat n ° 1 pour la couronne WBC détenue par le champion unifié Canelo Alvarez.

Mbilli a depuis revu le combat et estime que ce moment de doute ne peut que lui servir pour la suite de sa carrière en plein vol.

«Quand vous revenez de l’enfer comme je l’ai vécu au huitième tour, vous revenez. Je n’ai qu’un regret et c’est de ne pas avoir dansé plus dans ces abîmes. Ce combat m’a beaucoup appris sur moi-même. Je savais que j’étais un guerrier et je connaissais toutes mes capacités, mais quand vous avez des capacités que vous n’utilisez jamais, vous les perdez. Après ce combat, je suis prêt pour un championnat du monde. Ce feu qui est en moi brûle encore plus fort aujourd’hui », a-t-il déclaré.


Christian Mbilli détient les ceintures WBC Continental Americas et WBA International.

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUÉBEC

Christian Mbilli détient les ceintures WBC Continental Americas et WBA International.

Frais comme une rose

Même s’il avoue avoir été ébranlé, Mbilli assure ne pas ressentir les moindres séquelles physiques ou mentales de cette guerre.

« Le lendemain, je faisais du jogging ! Je suis quelqu’un qui récupère assez bien. Je suis prêt à faire un autre grand spectacle pour les Québécois. J’ai hâte de donner un autre grand combat, mais pas un autre huitième round comme j’en ai connu ! Avec plusieurs manches comme celle-ci, ma carrière ne serait pas longue », sourit-il.

Pour l’instant, son adversaire reste à confirmer, mais il sait que l’élite mondiale est de plus en plus consciente de son immense potentiel.

«Après ce combat, mes adversaires en demandent encore plus. Ça fait partie du jeu », a relevé celui qui identifie Artur Beterbiev comme son grand modèle.

« Boxer undercard avec lui est vraiment un privilège et je dois montrer que je suis l’avenir. Après lui, je serai là », a-t-il expliqué.

En attendant une opportunité de titre mondial, Mbilli attend avec impatience un troisième combat au Centre Vidéotron.

« Comme on dit dans Le livre de la jungle: « Il en faut peu pour être heureux ». J’ai une gueule à casser et un spectacle à donner », a-t-il ri.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page