Skip to content
au Rwanda, une académie de football du PSG pour repérer les meilleurs espoirs

Le PSG, en collaboration avec Kigali, a ouvert une académie de football dans le district de Huye, au sud du Rwanda. L’occasion pour les 184 jeunes espoirs de révéler tout leur potentiel auprès d’entraîneurs formés par le club parisien. Signaler.

Abdul est passionné de football depuis qu’il est jeune. Après des sélections menées dans tout le Rwanda, il fait partie des 184 talents, âgés de 6 à 15 ans, à avoir intégré l’académie du PSG inaugurée fin 2021 dans le sud du pays. « Je fais plusieurs entraînements par semaine, dribbles, tirs, passes », témoigne l’enfant.

Objectif de ce centre : identifier les meilleurs espoirs, les faire progresser et les confronter à d’autres équipes. Abdul et 21 autres joueurs participeront à la Coupe du monde de l’académie du PSG, qui sera organisée à Paris. « La formation m’aide à connaître encore plus le football. Je veux être le premier joueur rwandais à aller au PSG », explique Abdul.

Le Rwanda, 136e au classement de la FIFA, n’est actuellement pas une nation de football. Pour changer cela, Kigali a conclu un partenariat de 10 millions d’euros par an avec le PSG pour promouvoir son image mais aussi pour développer le football dans le pays.

David Rumanzi est l’un des quatre entraîneurs locaux formés par le club parisien. « Dans cinq ans, nos joueurs de l’académie joueront déjà pour leurs équipes nationales dans les différentes tranches d’âge, moins de 15, 16 ou 17 ans », explique-t-il.

Le partenariat vise également à promouvoir le tourisme. Depuis 2019, le logo Visit Rwanda apparaît au Parc des Princes et sur le maillot d’entraînement du PSG. Depuis 2018, le Rwanda a également conclu un accord similaire avec Arsenal, le club préféré du président Paul Kagame. Un an plus tard, le nombre de touristes européens a augmenté de 22 % dans le pays.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.