Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Attentat à Paris près de la Tour Eiffel : un mort et deux blessés

  • Par Christy Cooney
  • nouvelles de la BBC

Légende,

Une opération de police est en cours près de la station de métro Bir-Hakeim, non loin de la Tour Eiffel

Un homme est mort et deux autres ont été blessés dans une attaque au couteau et au marteau dans une rue du centre de Paris.

L’attaque s’est produite quai de Grenelle, près de la Tour Eiffel, peu avant 21h00 heure locale (20h00 GMT) samedi.

Un ressortissant français de 26 ans connu des services de sécurité a été interpellé et le parquet antiterroriste a ouvert une enquête.

Les autorités ont confirmé que l’homme tué était un ressortissant allemand.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré que la victime, née en 1999, se trouvait avec son épouse lorsqu’il a été agressé et mortellement poignardé.

Il a déclaré que la vie de l’épouse avait été sauvée grâce à l’intervention d’un chauffeur de taxi et que le suspect s’était enfui en traversant un pont voisin enjambant la Seine.

L’homme a ensuite attaqué deux autres personnes, en frappant une à l’œil avec un marteau, a indiqué le ministre.

Le suspect a ensuite été soumis au Taser par la police et arrêté parce qu’il était soupçonné d’assassinat – défini en droit français comme un meurtre prémédité – et de tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Les deux blessés, un Français d’une soixantaine d’années et un touriste étranger, ont été pris en charge par les secours, sans que leur pronostic vital soit engagé.

Une opération de police a été lancée samedi soir autour de la station de métro Bir-Hakeim et les autorités ont exhorté les gens à éviter le secteur.

M. Darmanin a déclaré que l’agresseur présumé avait été entendu crier « Allahu Akbar », l’arabe signifiant « Dieu est le plus grand », et a déclaré à la police qu’il était bouleversé parce que « tant de musulmans meurent en Afghanistan et en Palestine ».

Il a déclaré que le suspect avait purgé quatre ans de prison après avoir été reconnu coupable de planification d’un autre attentat en 2016 et qu’il figurait sur la liste de surveillance des services de sécurité français.

L’homme était également connu pour souffrir de troubles psychiatriques, a précisé M. Darmanin.

Samedi, une vidéo a été publiée sur les réseaux sociaux dans laquelle le suspect critiquait le gouvernement français et évoquait ce qu’il qualifiait de meurtre de musulmans innocents, rapporte l’agence de presse AFP.

Écrivant sur X, anciennement Twitter, le président français Emmanuel Macron a adressé ses pensées à toutes les personnes touchées par « l’attentat terroriste » et a remercié les services d’urgence pour leur réponse.

« Il appartiendra désormais au parquet national antiterroriste de faire la lumière sur cette affaire afin que justice soit rendue au nom des Français », a-t-il déclaré.

Cela survient moins de deux mois après qu’un enseignant a été tué dans une attaque au couteau dans un lycée de la ville d’Arras, dans le nord du pays, ce qui a incité le gouvernement français à placer le pays au plus haut niveau d’alerte en matière de sécurité nationale.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

William Dupuy

Independent political analyst working in this field for 14 years, I analyze political events from a different angle.
Bouton retour en haut de la page