Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Arrivée de Bernard Laporte, Patrice Collazo nommé manager… les 24 heures où tout a changé pour Montpellier Hérault Rugby


En 24 heures, Mohed Altrad a décidé de tout changer pour tenter de sauver Montpellier du naufrage avec Bernard Laporte et un nouveau staff. Récit d’un week-end de folie.

Mohed Altrad a enfin mis fin à la rumeur qui circulait ces derniers jours en officialisant samedi soir l’arrivée de Bernard Laporte comme directeur du rugby au MHR. Pas vraiment une surprise au final tant les rumeurs sur l’arrivée au pouvoir de l’ancien secrétaire d’Etat étaient tenaces et les relations entre les deux hommes étaient étroites depuis des années. « C’est un ami, passionné de rugby, honnête, je ne le laisserai pas tomber », assurait Mohed Altrad en mars dernier dans les colonnes de Midi libre.

Lire aussi :
EXCLUSIF MIDI LIBRE « Pour moi, c’est toujours l’esprit commando, on va retrouver le même Bernard Laporte qu’avant », déclare « Bernie », le nouveau patron du MHR

Depuis plusieurs semaines, Bernard Laporte est l’homme qui murmure à l’oreille du président. Les deux hommes se sont vus dans la semaine. Plusieurs fois même, d’abord mardi soir, pour discuter de l’aspect sportif avec le manager Richard Cockerill, puis le lendemain, pour un déjeuner en tête-à-tête.

Broncan interrogé

C’est sans doute là qu’ils ont scellé leur accord, dont l’annonce a été précipitée par la nouvelle défaite du MHR à Perpignan, samedi (23-16), la 6e consécutive. L’arrivée d’Antoine Battut pour améliorer l’effectif aurait été ignorée par Laporte, tout comme les appels à Pierre-Henry Broncan pour remplacer Cockerill avant son arrivée à Brive.

Tout s’est finalement produit en quelques heures. Entre le coup de sifflet final à Aimé-Giral, marquant l’arrivée de Laporte ce dimanche matin. Dans la matinée, le club a publié un communiqué insistant sur le fait que « dans le contexte d’urgence sportive actuelle du MHR, l’arrivée de Bernard Laporte vise à sauver le club et redonner de la cohésion au projet sportif ».

Les joueurs ont ensuite été convoqués, à partir de 18 heures, à une réunion animée par Mohed Altrad pour présenter le nouvel organigramme du club. Un organigramme dans lequel Richard Cockerill, le responsable sportif, n’apparaît plus. Ce dernier quittera le club quatre mois après son arrivée. Attendu pour occuper le poste d’entraîneur, Jean-Baptiste Elissalde ne poursuivra pas l’aventure avec le club selon le nouveau directeur du rugby. Il n’a pas non plus été informé de la fameuse rencontre avec les joueurs. Moins de 18 mois après le premier Brennus de l’histoire du MHR, aucun membre du staff champion de France ne reste à son poste. Des bouleversements dont les joueurs n’avaient pas été informés tout au long de la semaine, ni même ces dernières heures puisqu’ils ont tout appris dans les médias.

Les joueurs et une partie du staff (sans Collzo ni Etcheto) se sont donc retrouvés dimanche soir pour une présentation générale. Une rencontre au cours de laquelle Bernard Laporte a pris la parole pour présenter son projet, visiblement de manière attractive. Il ne restera plus aux nouveaux collaborateurs qu’à commencer à mettre en place leur organisation. Mais aussi apprendre à mieux se connaître, même si certains ont déjà été coéquipiers.

Collazo plutôt que Jones

Finalement, la mayonnaise n’a jamais vraiment fonctionné entre les méthodes de Richard Cockerill et les salariés. Plusieurs noms avaient filtré ces dernières heures pour prendre le poste (Eddie Jones effectivement interrogé par Altrad, Joe Schmidt, Ian Foster, etc.). C’est finalement la piste française qui a été privilégiée. Patrice Collazo, l’ancien manager de La Rochelle et de Toulon, qui sort d’une expérience malheureuse à Brive où il vient d’être licencié faute de résultats (le CAB est actuellement 10ème de Pro D2 après avoir été relégué la saison dernière) remplacera le Anglais. Il sera accompagné de l’ancien Bayonnais Vincent Etcheto (en poste à Soyaux-Angoulême jusqu’en juin dernier), responsable des lignes arrières.

Un staff composé en urgence

En plus de ce trio, Antoine Battut, dont l’arrivée était prévue ce lundi, sera chargé de gérer le banc de touche. L’ancien entraîneur de Carcassonne Christian Labit va également renforcer l’effectif des champions de France 2022 pour prendre en charge les avants.

Quatre hommes qui ont l’immense avantage d’arriver libres. Une équipe qui a pourtant été constituée dans la précipitation (lire ci-dessous), un casting bouclé en une matinée et qui va désormais devoir trouver des solutions aux problèmes profonds qui touchent le MHR, dernier de Top 14. Benson Stanley (défense) et Jérémy Valls (football), ils gardent leur place. Le temps nous dira si cette accumulation de noms sera suffisante. Ou si ce qui ressemble à un « achat de panique » ne parviendra pas à sauver le club du naufrage. La sentence prononcée samedi soir par Richard Cockerill dans les entrailles d’Aimé-Giral était prophétique. « On en reparlera jeudi (en conférence de presse) ou peut-être pas… » Mais il y a un point sur lequel l’Anglais et le Gaillacois sont sûrement d’accord. « Il nous faut une deuxième victoire rapidement, c’est nécessaire », a prévenu Cockerill. Dépêche-toi. Cela lui a été fatal.

gn sprts

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page