Skip to content
Arnaud Warolin, l’homme des libéraux à Rouyn-Noranda – Témiscamingue


L’annonce a été faite à Rouyn-Noranda lundi en compagnie des candidats du parti dans les circonscriptions d’Abitibi-Est et d’Abitibi-Ouest, Jean-Maurice Matte et Guy Bourgeois.

Quant aux raisons qui l’ont convaincu de porter les couleurs libérales, M. Warolin cite le chef Dominique Anglade, mais aussi les valeurs du parti et la qualité des deux autres candidats de la région.

 » Ce sont les valeurs du parti qui m’excitent et qui, je pense, répondent encore beaucoup aux besoins des citoyens. Cette image d’unité, d’équité intergénérationnelle, cette vision environnementale, ce plan concret pour nos aînés, ce sont des valeurs qui me touchent. Il y a aussi la participation de Jean-Maurice Matte et Guy Bourgeois, pour faire partie d’une équipe solide qui connaît la région, qui connaît les enjeux et qui est capable de la défendre. »

Une citation de Arnaud Warolin, candidat libéral dans Rouyn-Noranda – Témiscamingue

Celui qui a notamment résidé pendant 15 ans au Témiscamingue et qui habite Rouyn-Noranda depuis cinq ans place l’environnement, la santé, la jeunesse et les aînés parmi ses priorités.

Quant aux aînés, le projet du gouvernement caquiste ne répond pas à leurs besoins. On va encore déshabiller Paul pour habiller Jacques avec ces résidences pour personnes âgées. Ce qu’ils veulent, les seniors, c’est rester chez eux, qu’on leur donne des outils, qu’on leur donne des services, ce sont des choses pour lesquelles on va se battreargumente Arnaud Warolin.

Jean-Maurice Matte (Abitibi-Est), Arnaud Warolin (Rouyn-Noranda – Témiscamingue) et Guy Bourgeois (Abitibi-Ouest), les trois candidats PLQ de la région aux élections provinciales de 2022.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Objectifs pour la Fonderie Horne

Dans le dossier de la Fonderie Horne, M. Warolin, lui-même résident du quartier Notre-Dame, affirme que des objectifs de réduction des émissions de contaminants doivent être mis en place pour que les Rouynorandais puissent avoir la même qualité d’air. qu’ailleurs dans la province.

S’il est favorable à l’atteinte de la norme provinciale de 3 nanogrammes par mètre cube dans l’air pour l’arsenic, le candidat libéral estime néanmoins que cela devra se faire graduellement.

Il faut faire confiance aux experts. S’il y a une norme, il faut la viser. Après, il faut être capable d’accepter qu’il y ait un certain temps pour l’atteindre. Il faut travailler avec les acteurs. Je sais que les ministères de la santé et de l’environnement travaillent sur ce point, mais nous allons rester vigilantsil assure.

 » Je pense que c’est important de rassurer la population et de mettre en place des tests et des choses comme ça pour que les gens continuent à vivre ici sans craindre de mourir d’un cancer demain matin. »

Une citation de Arnaud Warolin

Santé au Témiscamingue

Interrogé sur les enjeux qui le préoccupent le plus pour le territoire du Témiscamingue, M. Warolin a immédiatement mentionné les services de santé.

J’ai vécu 15 ans au Témiscamingue. Arriver et voir l’urgence fermée, ne plus avoir de services, ne plus avoir de médecin, ne plus avoir de médecin de famille, tout cela est totalement inacceptable. Il va falloir rapprocher le service des citoyenscrie-t-il.

Concernant le projet de mini-hydro Onimiki, le candidat libéral se dit favorable, mais estime que la MRC de Témiscamingue a pris une bonne décision en mettant le projet en attente.

« Dans l’avenir, nous avons besoin d’énergies propres pour développer le Québec de demain. Il va falloir regarder comment on développe ces projets, il faut les faire correctement. Je pense que c’est une bonne décision de la part de la MRC de se dire :  »Nous ne sommes pas parfaitement prêts ». Nous devons le faire correctement et nous assurer que nous n’avons pas d’impact négatif sur l’environnement », conclut-il.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.