Nouvelles localesPolitique

après un match fou, les Bleus perdent en Bosnie avant l’Euro


Plombée par un mauvais début de match, un problème récurrent, l’équipe de France a chuté (90-96) face à la Bosnie-Herzégovine à Sarajevo samedi, en qualifications pour la Coupe du monde 2023. Une défaite qui survient au pire moment, à cinq jours seulement de l’entrée en lice des Bleus à l’Euro.

Battus 96-90 en Bosnie-Herzégovine après deux prolongations, les basketteurs français ont envoyé des signaux inquiétants à cinq jours de leur entrée dans l’Euro, même si la qualification pour la Coupe du monde 2023 n’est pas compromise par cette deuxième défaite de leur pays.

Cette dernière rencontre avant l’Euro a confirmé les difficultés constatées chez les vice-champions olympiques depuis le début de la préparation et ce premier revers pendait au nez des Bleus.

Comme lors du premier match de préparation contre l’Italie, comme contre la Belgique et comme lors du match de qualification face à la République tchèque mercredi, la bande d’Evan Fournier a pris un très mauvais départ : cinq balles perdues dans les trois premières minutes de jeu et rapidement 18 points. derrière (24-6). Une entame catastrophique inversée à deux minutes de la mi-temps (40-38).

Sauf qu’une énorme poche d’air au retour des vestiaires, un 20-0 en fin de troisième quart-temps, a fait échapper le match aux mains des basketteurs français. « Le début de match nous inquiétait déjà », a admis, après la victoire contre la République tchèque mercredi, l’entraîneur Vincent Collet ouvrant la voie à un changement de cinq de départ.

Il avait finalement renouvelé les mêmes : Thomas Heurtel, Evan Fournier, Timothé Luwawu-Cabarrot, Guerschon Yabusele et Rudy Gobert. Mais la place de « TLC », déterminant hors banc aux JO de Tokyo l’été dernier, semble en danger, Terry Tarpey ayant terminé la rencontre avec plus de minutes de jeu.

Fournier en chef, Gobert maltraité

Théo Maledon a souffert du retour de blessure d’Andrew Albicy, avec un profil plus défensif au poste de leader. Il ne faisait pas partie des douze joueurs retenus pour la rencontre, un mauvais signal pour le meneur de l’Oklahoma Thunder. Même si le coach a jusqu’à la veille du premier match pour donner sa liste de douze joueurs, parmi lesquels il espère encore un éventuel retour de blessure du pivot Moustapha Fall.

A l’image de l’action qui a permis d’arracher la première prolongation, un dunk d’Evan Fournier après une interception de Guerschon Yabusele, les deux hommes ont permis aux Bleus d’y croire jusqu’à la fin de la deuxième prolongation.

Après l’un de ses « pires matches en équipe de France » face aux Tchèques, selon lui, le capitaine Fournier a relevé la barre en se montrant utile en défense (quatre interceptions) et très précieux à trois points (6/13). Déjà l’un des rares à avoir survécu mercredi, Guerschon Yabusele a confirmé (seize points, sept rebonds). A l’inverse, Rudy Gobert a été malmené dans son duel intérieur avec le pivot de Portland Jusuf Nurkic (21 points, neuf rebonds).

Il faudra montrer un autre visage lorsqu’ils retrouveront la Bosnie-Herzégovine dix jours plus tard en phase de poules de l’Euro à Cologne, où les Bleus ont hérité d’un groupe très solide (l’Allemagne à domicile, la Slovénie, la Lituanie, la Bosnie-Herzégovine et la Hongrie) et une entame difficile face aux Allemands, leurs vainqueurs en huitièmes de finale du dernier Euro en 2017.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page