Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
NouvellesNouvelles locales

Après avoir perdu 150 kilos, il courra un 4e semi-marathon en 2023


Après avoir perdu plus de 150 livres et lutté par la suite contre une autre prise de poids, Pascal Courville participera dimanche à une quatrième épreuve de 21,1 kilomètres lors du Marathon Beneva de Québec.

Il y a près de dix ans, au début de la quarantaine, le camionneur de Drummondville pesait 324 livres.

Complètement inactif, Pascal Courville a été contraint de revoir drastiquement son mode de vie, de peur d’y passer. Il a même réussi à perdre 50 % de son poids total pour atteindre 165 livres.

Photo fournie par Pascal Courville

« Quand je bougeais, mon cœur battait à tout rompre et je transpirais. Ma pression était élevée. En fait, tout ce qui laissait présager un avenir pas si beau. Pour le moral aussi. J’ai accumulé les problèmes. C’est comme mourir lentement », explique-t-il.

Inquiet et craintif, M. Courville a pris conscience des risques importants pour sa santé. « Si je ne faisais rien, à 50 ans, je savais que je ne serais peut-être plus en vie. Je n’avais vraiment pas le choix si je ne voulais pas avoir une crise cardiaque. »

Un succès

Le Québécois était aussi un peu fatigué des commentaires, des préjugés et des moqueries de son entourage. « Après 35 ans, j’avais abandonné. Je ne prenais plus du tout soin de moi. Un jour, tu te heurtes à un mur. J’ai décidé que ça suffisait ! Personne d’autre n’allait le faire à ma place. »


Après avoir perdu 150 kilos, il courra un 4e semi-marathon en 2023

Photo fournie par Pascal Courville

Petit à petit, Pascal Courville a commencé à bouger. En attendant une chirurgie bariatrique, il a réussi à perdre quelques dizaines de kilos en phase préopératoire.

« Après un an d’attente, il fallait que ce soit mon tour. J’ai continué mon régime et je suis allé à la salle de sport. Quelques mois plus tard, j’avais perdu entre 50 et 70 kilos alors j’ai dit que je n’en avais plus besoin et j’ai continué seul. »

Sur la route, l’homme avait pris l’habitude de transporter un vélo stationnaire dans son camion. «J’ai aussi eu un défi. Je voulais courir au moins trois miles dans chaque État américain. »


Après avoir perdu 150 kilos, il courra un 4e semi-marathon en 2023

Photo fournie par Pascal Courville

Le Drummondvillois ne cache pas que vivre avec une meilleure apparence a amélioré son estime de soi. La liste des nouveaux projets, notamment des projets de randonnée, s’est rapidement allongée. « Je peux le faire, donc c’est amusant », a-t-il déclaré.

Un combat quotidien

Pesant désormais 165 livres, M. Courville s’est toutefois rendu compte qu’il lui manquait un peu d’énergie. Peut-être que le seuil était trop bas pour être maintenu. Avec le COVID-19, de nombreux sports ont été mis sur pause et la motivation a légèrement disparu.

«J’ai relâché ma concentration et j’ai remonté près de 220 livres. J’ai compris pour la première fois et je me suis remis au travail. Je reste autour de 190 livres maintenant. C’est un combat quotidien qui n’est jamais terminé. »

Après avoir complété deux marathons et tenté le triathlon, Pascal Courville entamera son quatrième demi-marathon dimanche matin à Québec.  » À rythme bonheur ! », dit-il en faisant référence à son rythme de course.

Les 30 septembre et 1er octobre 2023, des milliers de coureurs prendront le départ du Marathon Beneva de Québec. La course des jeunes de 2 km et l’épreuve de 5 km auront lieu samedi, tandis que les 10 km, semi-marathon et marathon auront lieu dimanche.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page