Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueNouvelles locales

« Appel à l’insurrection » ? Les législateurs américains recommandent une poursuite contre Trump — RT en français

Nouvelle charge contre le 45e président américain. Le comité de la Chambre enquêtant sur les manifestations de janvier 2021 qui ont vu des partisans de Trump pénétrer dans le Capitole, a recommandé des poursuites pénales contre lui.

La Chambre d’enquête sur le Capitol Storming du 6 janvier 2021 a recommandé à l’unanimité le 19 décembre des accusations criminelles contre l’ancien président Donald Trump, dont une pour avoir appelé à l’insurrection.

La commission d’enquête a également recommandé que l’ancien président soit poursuivi pour entrave à un processus officiel (la certification des résultats d’une élection présidentielle), complot contre l’État américain et fausses déclarations.

« La commission a rassemblé des preuves significatives montrant que le président Trump avait l’intention de perturber la transition pacifique du pouvoir comme le prévoit notre Constitution », a déclaré le démocrate de la Chambre Jamie Raskin peu avant un vote. .

« Nous pensons que les preuves accumulées au cours de notre enquête justifient la recommandation de poursuites pénales contre Donald Trump », a-t-il ajouté.

« Quiconque se comporte ainsi en ce moment ne pourra plus jamais occuper un poste de pouvoir dans ce pays », a déclaré le vice-président républicain de la commission d’enquête parlementaire sur l’assaut contre le Capitole. Le 6 janvier, Liz Cheney, lors de cette ultime audience publique qui doit présenter les conclusions de la commission d’enquête. Selon la fille de Dick Cheney, ancien vice-président de George W. Bush, Trump y aurait montré qu’il était « inapte » à occuper de nouvelles fonctions publiques.

Au coeur de l’affaire, les tweets du président, accusé d’être une « incitation à la violence » par ses détracteurs. Trump avait en effet tweeté pour inciter ses partisans à « se rendre au Capitole », le Parlement américain, qualifiant les élections de « fraude » et refusant de reconnaître sa défaite. Il avait pourtant posté deux messages appelant au calme avant que son compte ne soit supprimé.

Une note symbolique

Les motifs peuvent entraîner des peines de prison et une interdiction d’exercer des fonctions publiques, car l’ancien président a annoncé qu’il réintégrait la course à la Maison Blanche pour 2024.

Le vote du comité est en grande partie symbolique. La commission n’a pas autorité pour engager elle-même ces poursuites pénales et ne peut émettre qu’une recommandation au ministère de la Justice, seul habilité à inculper l’ancien président américain si nécessaire. Il appartiendra au ministère de la Justice, qui a nommé un procureur spécial pour enquêter sur Donald Trump, de décider de le poursuivre ou non.



RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Remon Buul

Chairman of the board of directors responsible for organizing and developing the general policy of the website and the electronic newspaper, he is interested in public affairs and in monitoring the latest international developments.
Bouton retour en haut de la page