Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Amos invite les candidats aux élections à se mouiller sur ses dossiers prioritaires | Élections Québec 2022


Le conseil municipal invite les candidats de chacun des partis de la circonscription électorale d’Abitibi-Ouest à s’impliquer dans les cinq dossiers qu’il considère comme prioritaires et pour lesquels la Ville, en tant que gouvernement local, a besoin de l’appui du Québec.

La reconversion de l’usine de papier journal de Resolute s’inscrit dans la relance économique de la ville pionnière de l’Abitibi.

C’est une méga priorité. Il y a aussi tous les soins de santé, via les urgences et le bloc opératoire. Un engagement ferme est attendu à moyen terme, soit une réalisation dans les 5 ansdit le maire Sébastien D’Astous, qui craint un exode des chirurgies vers les hôpitaux des grands centres si rien n’est fait rapidement.

Le projet d’agrandissement de la salle d’urgence vise à combler certaines lacunes, comme le manque d’espace et de civières.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Infrastructures

Les élus d’Amos demandent également un soutien pour un projet de construction d’un nouveau gymnase de 750 mètres carrés à l’école secondaire d’Amos et une aide d’urgence pour la réfection de la promenade Rotary sur la rive ouest qui menace de s’enfoncer dans la rivière Harricana.

Une barrière empêche les piétons d'accéder à une partie de la promenade Rotary à proximité d'un parc.  Un panneau avec l'inscription Danger est accroché à la barrière.

Une partie de la promenade Rotary, sur la rive ouest de l’Harricana, n’est plus accessible en raison de son état de dégradation avancé.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

C’est une question de sécurité publique, mais en même temps, de sécurité environnementale pour la rivière Harricana. On a beau frapper aux portes de tous les ministères, on dit qu’il n’y a pas de programmes pour ça. Nous avons besoin d’une aide urgente pour résoudre ce problème. On parle d’un projet qui coûte 2,8 millions de dollarsargumenta le maire D’Astous.

Petite enfance

Le conseil municipal d’Amos juge également important de travailler déjà à l’ajout de 80 nouvelles places en CPE aux 80 places déjà annoncées ce printemps et au développement des classes de maternelle 4 ans sur le territoire d’Amos.

On veut s’assurer qu’il y a une solution pour qu’on puisse accueillir les maternelles de 4 ans en secteur urbain. Présentement, dans la MRC Abitibi, on ne les retrouve qu’en milieu rural, mais pas encore à Amos. Nous savons que le Centre de services scolaire Harricana va déposer des projets. C’est important que ça réussisse, justement pour désengorger le système CPEcroit Sébastien D’Astous.

Le réservoir d’eau potable

Des fleurs poussent près de l'entrée principale de l'hôtel de ville d'Amos.

La dette de la Ville d’Amos a augmenté de 17 % en 2021 pour atteindre 50,8 M$.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Le projet de réfection du réservoir d’eau potable pourrait également nécessiter l’appui du gouvernement du Québec par le biais des programmes existants. Cette situation a obligé la Ville à chlorer l’eau de son réseau d’aqueduc pendant deux ans.

C’est une priorité pour la Ville d’Amos, mais c’est un projet extrêmement dispendieux. Il faut aussi regarder nos contraintes budgétaires. Nous aurons certainement besoin de l’aide du gouvernement dans ce dossier.conclut M. D’Astous.

La Ville d’Amos rappelle qu’elle a également un besoin urgent de logements sociaux ou abordables sur son territoire et que la pénurie de main-d’œuvre est un frein à son développement économique.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page