Skip to content
Alexis Galarneau survolté pour l’Omnium Banque Nationale


Si son premier titre doit attendre, cette première finale lui donne confiance à quelques jours de l’Open Banque Nationale de Montréal. Surtout, cela lui a permis d’emmagasiner 50 points ATP, ce qui lui a fait bondir 52 rangs au classement.

Je joue actuellement mon meilleur tennis, mais je ne suis pas surpris, a expliqué le Québécois en entrevue téléphonique depuis le Manitoba. Je mets beaucoup d’efforts dans l’entraînement et je suis précis sur les aspects de mon jeu sur lesquels je travaille. Avec mon entraîneur, nous voulions atteindre un sommet de performance pour les tournois d’été canadiens. C’est un bon début, mais nous avons encore beaucoup de travail à faire.

Le joueur de 23 ans est maintenant n ° 238 mondial, un sommet personnel, et a gagné 4 240 $ sur sa course. Il rentre chez lui avec le vent dans les voiles.

Galarneau attend également de savoir s’il obtiendra un laissez-passer pour le tableau principal ou pour les qualifications du tournoi de Montréal. Une présence dans le tableau principal lui assurerait quelques points ATP de plus au classement et, surtout, une bourse non négligeable par rapport aux jackpots qu’il remporte habituellement dans les tournois Challenger.

Tennis Canada a quatre précieux billets à distribuer, aux joueurs d’ici ou d’ailleurs, et Galarneau est le 4e Canadien classé à l’ATP.

Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov n’ont pas besoin d’invitation pour prendre place dans le tableau principal. Vasek Pospisil, 141e, devrait obtenir une de ses passes.

Galarneau a hâte de renouer avec le public québécois pour la première fois depuis février 2020, lors du tournoi de Drummondville. Il a également eu un avant-goût de se qualifier pour la Coupe Rogers à Montréal en 2019, mais a été éliminé au premier tour.

C’était vraiment bien de retrouver les fans canadiens à Winnipeg », a déclaré le diplômé en finance de la North Carolina State University. Je pense que j’ai bien utilisé l’énergie de la foule à Winnipeg. Elle m’a aidé à traverser des moments difficiles. J’espère trouver une belle ambiance à Montréal et pouvoir m’en nourrir.

Galarneau a été un peu court en finale contre le Colombien Emilio Gomez, 121e mondial et 2e favori du tournoi manitobain et il a perdu le drapeau 3-6 et 6-7. Il a cependant écarté le favori de l’épreuve, le Britannique Liam Broady, en quart de finale.

Ça a été une très bonne semaine pour moi et c’est encourageant de voir que le travail porte ses fruits », explique Galarneau. J’ai eu un bon mental toute la semaine et je suis resté positif dans les moments difficiles, notamment quand j’ai sauvé deux balles de match au premier tour et quand j’ai eu des soucis physiques en quart de finale.

Je n’ai pas eu un bon début de match en finale, non pas que j’étais nerveux, mais ma préparation n’a pas été optimale. J’ai moins bien géré les retards à cause de la pluie que mon adversaire. C’est dommage car je commençais à revenir dans le jeu. Je n’ai aucun regret, je retiens les leçons apprises en finale et durant la semaine en général.

Après cinq ans dans les rangs universitaires américains, Galarneau apprivoise la vie chez les professionnels depuis un peu plus d’un an.

Botic, le clic

Alexis Galarneau s’est fait remarquer auprès du grand public en mars dernier lors du duel entre le Canada et les Pays-Bas en Coupe Davis. En l’absence d’Auger-Aliassime, Shapovalov, Pospisil et Milos Raonic, le Canadien a connu un baptême du feu face à Botic van de Zandschulp.

Galarneau a vendu chèrement sa peau en s’inclinant de justesse 7-5 et 7-6 face à celui qui est désormais classé 26e mondial et qui a aussi battu Auger-Aliassime en mars à Indian Wells.

Avec le recul, le Québécois a compris que ce match s’était gagné au-dessus des épaules.

Alexis Galarneau

Photo: Sportsnet

Ce match m’a prouvé que j’avais le niveau de jeu, mais après, c’est surtout le côté mental qui fait la différence. Vous devez être constant et prêt à toute situation. L’expérience acquise contre lui m’aide à prendre conscience de mon état mental et de mon état d’esprit et de mon niveau de jeu.

Après son séjour à Montréal, il se rendra à Vancouver pour un autre tournoi Challenger Series. Ensuite, direction Granby ou New York. Alexis Galarneau est convaincu que son saut dans le classement lui ouvrira les portes du tableau qualificatif d’un tournoi du grand chelem pour la première fois de sa carrière.

Ce n’était pas forcément dans mes objectifs pour la saison, je visais plutôt l’Open d’Australie en janvier prochain, confie-t-il. C’est la preuve que lorsque vous travaillez dur, de grandes choses se produisent.

Et parfois, la magie opère pour les Québécois au stade IGA.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.