Skip to content
Abus de pouvoir : l’agent Mathieu Chamberland écope d’une suspension de 8 jours

Après avoir abusé de son autorité lors d’une altercation à Val-d’Or en juin 2018, l’agent de la Sûreté du Québec Mathieu Chamberland a été suspendu sans solde pendant huit jours par le Comité de déontologie policière.

Le 24 juin 2018, alors qu’il répondait à une plainte pour bruit dans un immeuble de Val-d’Or, l’agent Chamberland aurait intimidé un jeune de 16 ans. Le policier l’aurait aussi poussé en le prenant par le cou. Il avait fait un constat d’infraction injustifié d’intimidation d’un agent de la paix envers le jeune mineur. Après avoir ramené l’adolescent chez lui, il a fait des remarques intimidantes à ses parents.

Lors de son témoignage à l’enquête du Comité de déontologie policière, en octobre 2020, l’agent Chamberland avait nié plusieurs accusations portées contre lui, dont celle d’avoir attrapé la victime par le cou.

Quatre chefs d’accusation liés au non-respect du Code de déontologie des policiers ont alors été déposés contre l’agent Chamberland, un pour avoir intimidé ou menacé la victime, un pour avoir porté une accusation contre elle sans justification, un pour avoir fait usage de la force sans droit et enfin un pour avoir intimidé les parents de la victime.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.