Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueNouvelles locales

A Marseille, la CGT Energie veut réduire les factures d’électricité et de gaz des boulangers — RT en français

Prétendant mener une action « illégale mais morale », les salariés d’Enedis ont annoncé leur intention de basculer les comptoirs des artisans en heures creuses, s’attirant les foudres du ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Comme l’ont rapporté plusieurs médias, dont 20 minutesla CGT Energie de Marseille a décidé de renouer avec les interventions de type « Robin des bois » en annonçant le 21 janvier le lancement d’une vague d’action de gratuité partielle (entre 50 et 60% de réduction, selon le quotidien) du gaz et de l’électricité consommés par les boulangers.

Le syndicat a évoqué la possibilité de procéder à une « manipulation au compteur » des artisans à partir du 23 janvier, afin qu’ils puissent bénéficier de réductions significatives sur leurs factures énergétiques. « Ils subissent le même mécanisme que nous […] : une minorité se gave et toute la population travaille dur », a-t-il justifié. Se disant conscient du caractère « illégal » de ce mode d’action, le secrétaire général de l’organisation Henry Renaud a cependant jugé qu’il était « moral ».

Le montant des factures jugées « illégitimes »

Le syndicaliste a ainsi jugé « illégitime le montant des factures », estimant que les sommes perçues n’allaient « ni en salaires, ni en investissements sur le réseau », mais uniquement dans la poche de « spéculateurs ». Et, dans un contexte marqué à la fois par la mobilisation contre la réforme des retraites et la crise énergétique, il s’agirait de montrer concrètement « la solidarité entre travailleurs » tout en rappelant au gouvernement « à qui appartient le savoir ».

Comme le rappelle France Bleu, le rappel à l’ordre du ministre Olivier Dussopt, qui a déclaré après le Conseil des ministres du 23 janvier que « les coupures d’électricité sont des crimes », n’a pas arrêté les ardeurs du syndicat. « Ce sont eux qui devraient être arrêtés parce qu’ils laissent mourir des gens. Il y a 13 millions de personnes précaires en France et c’est de leur faute », a lancé Renaud Henry au micro des médias, dénonçant du même coup les contradictions du gouvernement. « Toutes les PME vont couler, et elles vont venir nous expliquer pourquoi il faut travailler plus longtemps pour compenser le fait qu’il n’y a plus d’entreprises qui contribuent. […] pour les retraites. Assez de réformes néfastes ! », a-t-il insisté.

Le Maire dénonce des actions « inacceptables »

Ce geste de solidarité, annoncé alors que les boulangers organisaient une manifestation à Paris pour demander une aide supplémentaire face à la hausse des prix de l’énergie, a vivement déplu au ministre de l’Economie Bruno Le Maire, interrogé à ce sujet sur Europe 1. Dire qu’il comprenait Aux inquiétudes des boulangers, le ministre a en effet martelé que « ce n’est pas la CGT qui décide des prix », et qu’il n’appartient pas non plus au syndicat « de faire la loi », ce rôle appartient aux seuls parlementaires. Pour Bruno Le Maire, ces actions sont tout simplement « inacceptables » alors que le gouvernement a déjà mis en place des aides.

A l’inverse, le secrétaire national du Parti communiste Fabien Roussel a apporté son soutien à ces actions lors d’une interview sur CNews, qualifiant les agents impliqués dans cette action de « Robins Hood de l’énergie », soulignant l’aspect « bienveillant » et « pacifique » de leur intervention. Plusieurs personnalités de La France insoumise ont également exprimé leur approbation. « Félicitations à la CGT Energie ! Face au gouvernement des amis des milliardaires, solidarité des amis des travailleurs », s’est entre autres félicité Jean-Luc Mélenchon.

Plus largement, la CGT Energie n’a pas caché son intention d’utiliser plusieurs modes d’action pour protester contre la réforme des retraites. « Il y a beaucoup de réflexions autour d’actions positives de gratuité, comme à Marseille », a ainsi indiqué le secrétaire de la fédération Fabrice Coudour, évoquant, parallèlement au passage forcé aux heures creuses, la suppression du comptage de la consommation ou encore le rétablissement du courant aux usagers qui en seraient privés.

Des coupes ciblées pourraient à nouveau avoir lieu, ciblant notamment les bureaux des élus macronistes. Avec « un bâtiment public qui ne répond pas à l’intérêt général, on va faire de la sobriété énergétique », a prévenu Fabrice Coudour au micro deEuropéen 1ironiquement sur le plan d’économie d’énergie présenté à l’automne par le gouvernement.



RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Remon Buul

Chairman of the board of directors responsible for organizing and developing the general policy of the website and the electronic newspaper, he is interested in public affairs and in monitoring the latest international developments.
Bouton retour en haut de la page