Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

A Madagascar, le vote sur la castration des violeurs d’enfants crée la polémique

Sur proposition du gouvernement, le Parlement malgache a voté cette semaine le durcissement des peines prononcées contre les auteurs de viols d’enfants. Outre les peines de travaux forcés équivalant à de la prison, la castration chimique, voire chirurgicale, fait désormais partie des peines que le juge peut prononcer.

Publié sur :

2 minutes

Avec notre correspondant à Antananarivo, Sarah Tétaud

Le Code pénal malgache prévoit désormais une peine de castration chirurgicale » contre les auteurs de viols commis sur un enfant de moins de 10 ans « , mais aussi la castration  » chimique ou chirurgical » contre les violeurs d’enfants âgés de 10 à 18 ans.

Une décision prise pour « lutter contre la hausse des viols sur l’île », explique le ministre de la Justice, Landy Randriamanantenasoa. «  Rien que sur ce mois de janvier, nous avons enregistré 133 viols sur mineures ! Six cents l’année dernière ! La loi actuellement applicable n’a pas été suffisante pour réprimer les auteurs de ces délits, c’est pourquoi certaines dispositions du Code pénal ont été modifiées. Avec ces peines progressives, selon l’âge des victimes, on protège beaucoup plus les enfants », poursuit le garde des Sceaux qui rappelle au passage que « Madagascar est un pays souverain qui a tout à fait le droit de modifier ses lois (…) dans l’intérêt général du peuple. »

Le texte suscite cependant une polémique, notamment parmi les défenseurs des droits humains qui estiment qu’il pose un problème juridique et éthique.  » Ce texte sur la castration équivaut à une promotion de la torture et des traitements dégradants et inhumains », commente Nciko wa Nciko, conseiller pour Madagascar à Amnesty International.  » Cela va à l’encontre des dispositions de la constitution malgache et des obligations de Mada au niveau régional et international. La castration provoque des dommages graves et irréversibles. Et nous pouvons avoir des cas où un individu est reconnu coupable et où les tribunaux annulent le verdict et le déclarent innocent. De plus, ce texte n’aborde pas le bien-être des victimes. Ce dont les victimes ont besoin, ce sont des structures de soutien adéquates et des réformes du système de justice pénale malgache pour lutter contre la stigmatisation et les représailles à leur encontre. », poursuit le représentant de l’ONG.

Le texte doit encore être validé par la Haute Cour constitutionnelle, avant que le président de la République, Andry Rajoelina, ne le promulgue.

Lire aussiMadagascar : une campagne choc pour lutter contre le viol et l’inceste

gn world

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page