Nouvelles du Canada

5 questions à Félix Auger-Aliassime avant l’US Open



Q. Comment vous sentez-vous bien ici, dans une ville où vous avez eu du succès et où le public est imprévisible ?

R. Ça me fait toujours plaisir de revenir à New York. J’ai eu beaucoup de grandes premières ici, je me souviens de mon premier titre du Grand Chelem junior ici et de mon premier tournoi du Grand Chelem aussi.

L’année dernière a été l’un des meilleurs souvenirs de ma carrière. Je préfère revenir sur un tournoi qui me rappelle de bons souvenirs, dans lequel j’ai fait de bonnes performances. Et j’espère répéter cela, ou même mieux.


Q. Pensez-vous que le tournoi est très ouvert cette année ? Personne n’a émergé de la saison sur terrain dur.

R. C’est vrai qu’il y a de quoi jouer pour tout le monde par rapport aux dernières semaines qu’on a vues : deux vainqueurs très surprenants lors des deux derniers Masters, moins de domination par des joueurs comme Nadal et Medvedev, par exemple. Mais un tournoi du Grand Chelem, c’est différent, avec des matchs en cinq sets, avec l’expérience qu’ont ces joueurs de gagner, que ce soit Nadal ou Medvedev, qui est toujours le tenant du titre. Ce sont des joueurs qui seront difficiles à déloger. Ils sont en haut et en bas du tableau, c’est assez logique.

Mais avec des jeunes joueurs comme moi, Carlos (Alcaraz) et les autres, on va essayer de se donner la chance de gagner.


Q. Pour la préparation mentale, aimez-vous avoir 24 heures de repos entre chaque match, comme dans les grands tournois, ou préférez-vous jouer tous les jours comme au Masters ?

R. Physiquement, ça fait une grande différence, c’est beaucoup mieux. Mentalement, je le préfère aussi parce que ça te laisse le temps de te préparer et ça te donne aussi le temps de décompresser émotionnellement du match que tu viens d’avoir.

Pour moi, le rythme dans les tournois du Grand Chelem est très bon. Je préfère même ça à gagner en deux manches tous les jours au Masters. Je le trouve très exigeant.


Q. Vous avez bien rebondi après votre sortie en quart de finale à Montréal avec une excellente semaine à Cincinnati. A-t-il été difficile de surmonter cette grosse déception ?

R. C’est décevant pour moi la façon dont ça s’est terminé à Montréal. Je n’ai pas passé un bon moment sur le terrain. Je voulais bien jouer et donner une bonne performance, pour moi et le public. Je l’ai fait pendant deux matchs consécutifs, mais c’est sûr que ça n’a pas été facile de finir comme ça.

Après, c’était important pour moi de me concentrer sur les choses qui marchaient, qui étaient positives et de passer une bonne semaine à Cincinnati comme l’année dernière. J’ai réussi à réitérer ma performance de 2021 (quart de finale), avec une joueuse (Borna Coric) en pleine forme, qui méritait de gagner le tournoi.

Maintenant, je suis satisfait du niveau auquel je suis et j’espère passer une bonne quinzaine.


Q. C’est le dernier tournoi de Serena Williams. L’avez-vous rencontrée ? A-t-elle été une inspiration dans votre carrière ?

R. Je l’ai rencontrée à plusieurs reprises. Nous n’avons pas eu de longues discussions, mais elle m’a toujours salué et a toujours été polie avec moi. Elle et sa sœur Venus, ma sœur et moi les avons regardées grandir dans le tennis. Ils ont été une source d’inspiration pour moi et pour beaucoup de gens. C’est très inspirant.

Je lui souhaite le meilleur pour la suite, mais c’est toujours marrant de voir des champions comme ça qui s’arrêtent. On aimerait qu’ils continuent pour toujours car ils apportent beaucoup de bonnes choses à notre sport.

(Avec des informations d’Antoine Deshaies)

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page