Skip to content
5 façons dont la technologie change le secteur de l’assurance


Il est naturel de lier la technologie et l’intelligence artificielle à des secteurs comme les télécommunications, le marketing et la fabrication. Dans le secteur de l’assurance, peut-être pas tellement. Les clients reçoivent toujours des cartes par la poste, rencontrent des agents dans leurs bureaux et parlent avec des experts en sinistres. Pourtant, la technologie transforme la façon dont les compagnies d’assurance offrent une couverture et la façon dont les titulaires de police reçoivent le service.

Les avancées technologiques commencent à automatiser et à prévoir les tâches standard liées à l’assurance, du dépôt d’une réclamation à l’ajustement de la couverture d’une police. Alors que l’industrie adopte des choses comme l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et d’autres technologies, la relation entre les fournisseurs et les clients évolue également.

Des processus et des analyses de données plus efficaces ne supprimeront pas nécessairement la touche humaine. Cependant, ces progrès augmenteront la précision, rendront les informations plus accessibles et auront le potentiel d’améliorer considérablement l’interaction transporteur-client. Du point de vue des assureurs et des clients, il existe cinq façons dont la technologie révolutionne le secteur de l’assurance.

1. L’intelligence artificielle fournit des estimations de sinistres plus rapides.

Généralement, lorsqu’un assuré dépose une réclamation automobile, un expert doit être présent pour évaluer les dommages au véhicule. Le client initie une réclamation en ligne ou par téléphone et doit attendre que l’expert le rencontre. Un expert examine la voiture, constate les défauts et les manques et établit un devis. Cette estimation peut prendre plusieurs jours, rallongeant le délai entre le premier contact du client et le paiement.

Pendant ce temps, le client est susceptible d’être sans sa voiture ou coincé dans un véhicule avec des dommages visibles. L’intelligence artificielle accélère le temps nécessaire aux compagnies d’assurance pour fournir et traiter les estimations. Au lieu d’attendre un expert, les assurés peuvent utiliser instantanément des applications pour prendre des photos des dommages qu’ils doivent réparer. Un algorithme basé sur l’IA propose une estimation en quelques secondes. Cela permet aux compagnies d’assurance d’acheminer l’argent au preneur d’assurance ou à l’atelier de réparation plus rapidement.

2. La télématique détermine les primes.

La télématique n’est peut-être pas un terme familier pour de nombreux clients d’assurance. Mais ils peuvent être conscients de cette tendance émergente dans les primes d’assurance automobile de leurs assureurs actuels. Certains assureurs envoient des factures et des courriels vantant une nouvelle technologie qui suit les habitudes de conduite des clients. C’est un dispositif de surveillance qui va dans une voiture et enregistre les habitudes d’un conducteur.

Ces appareils sont utilisés pour collecter des données telles que les emplacements, les vitesses, les distances de conduite et les accidents. Les assureurs tiennent ensuite compte de ces informations pour déterminer les coûts des primes individuelles. En théorie, les conducteurs agressifs et ceux qui parcourent plus de kilomètres pourraient finir par payer des primes plus élevées. Les clients consciencieux et ceux qui conduisent moins paieront des tarifs plus bas. La télématique améliore la précision de l’évaluation des risques pour les fournisseurs et récompense les conducteurs avec de bons antécédents.

3. Les drones évaluent les dégâts.

En général, l’utilisation de la technologie des drones est à la hausse dans de nombreuses industries. Les projections actuelles indiquent que le marché atteindra une valeur de plus de 63 milliards de dollars d’ici 2028. Les estimations révèlent également que le taux de croissance annuel composé du marché de 2021 à 2028 sera d’environ 16 %. L’industrie de l’assurance contribue déjà à cette croissance en utilisant des drones pour évaluer les dommages. Les propriétaires qui déposent des réclamations pour des dommages au toit ou à la tempête pourraient bientôt être surpris de voir un drone planer au-dessus de leurs propriétés.

Au lieu de compter sur des inspecteurs de toit, les compagnies d’assurance peuvent envoyer des drones pour prendre des photos des dommages causés par la grêle et le vent. L’utilisation de la technologie des drones augmente l’efficacité, la précision et la sécurité de ces évaluations. Les fournisseurs peuvent utiliser des drones pour se rendre dans des zones inaccessibles aux humains après de fortes tempêtes. Cette technologie a également le potentiel de capturer les dommages sous des angles peu pratiques ou dangereux que les humains ne peuvent pas atteindre.

4. L’apprentissage automatique automatise les formulaires de réclamation.

Déposer une réclamation après un accident de voiture ou une urgence majeure peut être éprouvant pour les nerfs. L’anxiété et le choc peuvent empêcher les clients de se souvenir de détails critiques, comme l’heure de l’événement. Passer en revue les détails d’un formulaire en ligne ou avec une personne peut être trop difficile à gérer pour un assuré et contribue souvent à un stress supplémentaire. Cependant, les assureurs insistent souvent sur l’importance de déposer une réclamation immédiatement.

L’apprentissage automatique supprime certaines des charges que les clients peuvent rencontrer au cours du processus de réclamation. Les formulaires pré-remplis avec les données de l’historique et de la politique d’un client éliminent le besoin de répéter les informations. L’apprentissage automatique réduit le risque d’erreurs lors du processus de dépôt et augmente l’efficacité. Même les réclamations mineures comme les réparations de pare-brise sont simplifiées car les entrepreneurs déposent des réclamations pour les clients en utilisant leurs numéros de police.

5. Les médias sociaux rendent le service client plus accessible.

Personne ne veut attendre ou passer des heures à se demander si son agent d’assurance a reçu son message. Avant les médias sociaux et les chatbots, c’était la réalité pour la plupart des assurés qui attendaient un appel téléphonique. Poser une question, essayer d’obtenir une nouvelle police ou apporter des modifications à la couverture existante peut prendre des semaines. Mais maintenant que les compagnies d’assurance sont présentes sur la plupart des principales plateformes de médias sociaux, il est devenu plus facile de recevoir un service client. Les chatbots et les e-mails peuvent également être des moyens pour les clients d’obtenir de l’aide lorsqu’ils ont besoin de réponses rapides à des questions telles que la politique et la couverture.

Les recherches indiquent que la messagerie est désormais classée deuxième parmi les canaux de service client utilisés par les consommateurs. Les chatbots et les messages instantanés des médias sociaux peuvent répondre aux questions courantes sur la mise à jour des adresses, la modification des franchises et le dépôt des réclamations. Un client peut envoyer des messages directs sur les plateformes sociales et obtenir des réponses le jour même. Souvent, les transporteurs peuvent fournir des solutions en quelques minutes ou au moins lancer le bal. La satisfaction augmente à mesure que les clients obtiennent un meilleur service.

La technologie dans le secteur de l’assurance

Les progrès techniques influencent la manière dont les clients et les entreprises interagissent entre eux dans de nombreux secteurs. L’assurance en fait partie, car les transporteurs intègrent des technologies telles que la télématique IA et l’apprentissage automatique dans leurs modèles commerciaux.

Les fournisseurs et les clients devraient bénéficier de ces améliorations à mesure que la couverture et le service deviennent plus précis. Sans oublier la simplification des processus et l’augmentation de l’accessibilité. La touche humaine jouera toujours un rôle important, mais la technologie est là pour rester et continuera de jouer un rôle dans l’amélioration de l’expérience client globale.

Crédit image en vedette : David Peinado ; Pexels.com. Merci!

Brad Anderson

Rédacteur en chef chez ReadWrite

Brad est l’éditeur qui supervise le contenu contribué sur ReadWrite.com. Il a auparavant travaillé comme éditeur chez PayPal et Crunchbase. Vous pouvez contacter Brad sur readwrite.com.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.