Skip to content
16 cas confirmés d’infection par le virus monkeypox en France — RT en français

Selon les derniers chiffres de Santé publique France, 16 cas d’infection par le virus de la variole du singe ont été recensés en France. Les autorités ne s’attendent pas à une « épidémie » de la maladie.

La France comptait 16 cas « confirmés » d’infection au virus de la variole du singe au 28 mai, selon les autorités sanitaires le 29 mai. Parmi ces cas, 12 ont été signalés en Ile-de-France, un en Auvergne-Rhône-Alpes, deux en Occitanie et une en Normandie, selon les chiffres de Santé publique France.

Le précédent bilan faisait état de sept cas « avérés » selon la nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourguignon le 25 mai. Santé publique France annonce une mise à jour du bilan au 30 mai. Brigitte Bourguignon avait indiqué que les autorités ne s’attendaient pas à une « épidémie » de la maladie, et que le pays disposait de stocks suffisants de vaccins pour les personnes en contact.

La direction générale de la santé a indiqué le 27 mai à l’AFP que les deux premières personnes, considérées comme ayant eu un contact à risque avec un malade de la variole du singe, ont été vaccinées à Paris, à l’hôpital Bichat.

Face aux cas de monkeypox, dans un avis rendu le 24 mai, la Haute Autorité de santé recommandait la vaccination des adultes, y compris les professionnels de santé, ayant eu un contact à risque avec un malade. Variole du singe « L’orthopoxvirose simienne » est une maladie considérée comme rare, connue chez l’homme depuis 1970. Elle est causée par un virus à ADN.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.